AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lee Jae-sun
POINTS : 68
ÉLÉMENT : feu
SITUATION : en couple avec l'ombre de mes tourment, la lumière de mes jours heureux...Seo Suk ♥
Animorphe

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : bois de frêne, 37.5 cm , ventricule de coeur de dragon
INVENTAIRE :

MessageSujet: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Sam 23 Fév - 10:40

Voilà trois jours qu'il avait déposé son cadeau pour Seo Suk et qu'il se sentait mieux, beaucoup mieux, d'accord, elle ne savait pas qu'il venait de lui, mais pour sa propre conscience c'était déjà très bien, il s'était excusé et c'était la chose la plus importante au fond. Cependant, bien que tout allait pour le mieux, une question traînait dans sa tête en permanence :la jolie demoiselle, avait-elle apprécié le cadeau ? Ne l'avait-elle pas déjà ? Ça l'inquiétait il devait l'avouer et ça lui donnait même de drôles de rêves ...Depuis leur dispute, il avait l'impression d'avoir changé, de se sentir beaucoup plus concerné par la jeune fille, déjà qu'il l'était pas mal de base...là c'était à la limite de le rendre fou ...En fait, il avait beaucoup plus de mal à mettre la distance sentimentale de protection entre eux, il se rendait compte que son amour pour elle prenait énormément de force..ce qui était le comble puisqu'ils ne s'étaient point rapproché mais violemment disputé ! Comment était-ce possible que cela renforce ses sentiments pour elle ? Pour se répondre il avait entrepris de fouiller dans les livres comme si la réponse pouvait s'y trouver...ça aurait été beaucoup trop beau et en parfaite contradiction avec la poisse qui s'était épris de lui depuis un bon moment déjà...C'est ainsi que chaque heures de libre qu'il avait eu, s'était passé à la bibliothèque ou sur son lit à lire, lire lire et encore lire , des choses parfois suspectes, des choses incompréhensibles ou des choses complètements niaises qui ont réussi à le faire rougir comme une demoiselle ingénue...Ce dont il n'est pas fier du tout ! Les petites hontes parfaitement cachées de Jae-Sun s'étaient accommodée d'une nouvelle amie ...Enfin bon...

Là il revenait de la bibliothèque après une journée relativement tranquille, beaucoup trop à son goût...car il n'avait pas vu la demoiselle qui lui occupait l'esprit, même pas aperçu de loin , ce qui voulait dire qu'elle ne l'avait pas embêté non plus...Ceci le déprima, et le mis d'une humeur massacrante... Elle ne voulait plus de lui, c'était fini, elle avait vraiment coupé les ponts, ne reviendrait plus, elle l'avait quitté pour de bon, choisi les autres plutôt que lui , avait cessé de lui tendre des perches de le vouloir dans sa vie...elle était partie...tout simplement partie.... Il l'avait mérité oui , c'était indéniable c'était lui qui l'avait cherché , lui et lui seul, lui qui avait tellement tiré sur la corde qu'elle s'était brisée...lui qui avait refusé de la laisser pénétrer sa vie … lui qui avait toujours fuit... Il était le seul et unique coupable de tout cela...Néanmoins ce ne fut pas sur lui même qu'il passa ses nerfs en premier lieu, non , ce fut sur une première année particulièrement petite et toute mignonne, d'une fragilité apparente sans pareil qu'il les passa en premier lieu . La malheureuse, l'avait premièrement bousculé et finit dans ses bras blottit comme un petit animal ,ce qui l'avait 1, fait gronder fortement, 2 repousser loin de lui sans aucun état d'âme , 3 la réduire en cendre d'un regard , 4 détruire avec des paroles cinglantes et 5 brûlé sans même l'avoir ouverte la lettre d'amour qu'elle voulait lui donner de façon originale. Il avait à ce moment une classe et prestance noir mais terriblement magnifique ...Il se tenait droit, un sourire carnassier sur le visage, son regard était noir de haine, haine qui n'était pas vraiment destiné à la jeune fille..quoi qu'un énorme doute subsisté... et il tenait à la hauteur du regard de la pauvre demoiselle l'enveloppe à la douce odeur fruité, avant de l'allumé avec ses flammes qui la brûlèrent à la puissance de son mal être à lui. Il souffla ensuite sur les cendres qui allèrent habillé la robe de sorcière que la petite première année portait.

_ça te vas comme réponse claire j'espère. Elle est assez limpide pour que tu comprenne ou je dois devenir aussi transparent que de l'eau ?

En larme, complètement tétanisé elle réussi cependant à acquiescer d'un très léger mouvement de tête. Ils n'étaient pas seul, quelqu'un aurait pu venir l'aider mais Jae-Sun était tellement noir que personne n'en avait eu le courage...Il ne leur prêta même pas la moindre petite attention en contournant la jeune fille incapable de bouger pour continuer son chemin comme si aucun incident ne venait d'avoir lieu. Mais c'était sans compter un élément de taille qui n'allait sans aucun doute le laisser filer aussi facilement que ça , ne serait-ce que par principe... Là dans la foule qu'il avait pris soin d'ignorer en donnant se spectacle noir à la hauteur de sa réputation, se trouvait sa bête sombre, son rayon d'humanité , tous ses sourires et toutes ses larmes, ses peines et ses joies....Ce qu'il croyait avoir perdu , hors de portée...Seo Suk....

Alors que son adrénaline le rendait quelque peu heureux, le soulagé comme après que l'on se soit retenu de faire quelque chose d'agréable pendant si longtemps, il sentit un regard qui lui glaça l'échine mais qui le fit sourire comme Lucifer , de pur plaisir... Il était encore visible à ses yeux, il avait encore un peu d'espoir..;et ce qu'il venait de faire, allait sûrement la faire péter un plomb et lui parler, et même si la discussion serait assurément sulfureuse, et même si c'était une énième dispute... au fond il en était juste heureux...OU bien pas, car après tout Seo n'était pas non plus connu pour une gentillesse et une sympathie notable...


Dernière édition par Lee Jae-sun le Jeu 7 Mar - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Baek Seo Suk
POINTS : 70
ÉLÉMENT : Feu
SITUATION : omnibulé par une beauté froide qui met mon coeur dans tout ses états. Que faire face à Jae-Sun?
Femme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois d'Orme, cheveu de Vélane.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Sam 23 Fév - 21:24


Un brin d’humeur massacrante, Seo Suk sortit de sa chambre d’un pas assuré. La journée avait été longue, et n’était pas encore finis. Mais les cours terminés, Seo Suk pouvait enfin retrouvée le look qu’elle affectionnait en se moment. Depuis l’incident avec son premier amour, la femme-chat avait chercher à refouler ses sentiments et les extérioriser. Vêtue maintenant d’un jeans bien serrés, troué, des bottines noir à talons, et une veste en cuir digne d’une rebelle, elle marchait dans les couloirs en fusillant du regard quiconque osait ne pas se pousser sur son passage. Dans cette période de l’année ou les couples étaient en vogue, avec leurs fêtes, les cadeaux et les chocolats étaient pour certains un quotidien. Du côté de la femme-chat, la récolte avait été plutôt calme, si on oubliait les deux trois première année qui la pensait plus jeune de ce qu’elle était, qui avait oser lui offrir des chocolats. Tous s’était retrouvés tétanisés, frustrés ou violentés. Une claque avait volé alors qu’un des homme c’était fait insistant, alors que sa lettre avait été déchiquetées par les griffes de la femme-chat.

Hormis divers chocolats ou lettres, une chose avait retenue son attention. Le peigne magique qu’elle avait reçu anonymement se révélait être une merveille pour ses longs cheveux. Malgré ses humeurs changeantes, elle avait pris le temps d’apprécier cette chose qu’elle découvrait à peine. Mais curieuse, elle avait tenté de se renseigner sur son expéditeur. De ce fait, ses pas l’avait menée vers les salles de cours, ou les salons communs, analysant chacun des regards qui se posait sur elle. Plus elle avançait dans ses recherches, plus son humeur se dégradait encore, car les résultats été négatifs. Tout ce qu’elle pouvait voir étaient des regards de haine, de dégout ou de frustration. Il était vrai que la réputation de la windfire était à la hauteur de son humeur. Jae-Sun l’avait bousillée rien qu’un peu plus depuis leur dernière rencontre, et depuis, Seo Suk faisait en sorte de l’ignorer, l’oublier, ne pas le voir et faire en sorte de ne pas le croiser dans les couloirs. Un petit «Aiiiiissssh !» énervé sortis de ses lèvres alors qu’elle se dirigeait vers le couloir principale. Son regard pouvait clairement faire comprendre aux imprudents le nuage de haine et de colère dans son esprit.

Mauvais pas qui la menèrent en face de la mauvaise personne. Alors qu’elle tournait dans un couloir, son regard s’était immédiatement posé sur l’animorphe à l’autre bout du couloir, et la femme chat en râta aucun moment de l'altercation avec la pauvre sainte ni touche qui avait osée le bousculer. Un sourire sadique étirra les lèvres de la troisième année alors qu’elle savait déjà comment l’autre allait réagir. D’un œil extérieur, les deux « ennemis » pourrait être très similaire. A l’allure droite, fière, froide, le regard noir et la voix cassante pour quiconque osait leur parler, ils étaient du même genre. Les yeux de la femme-chat arborait des éclairs, autant pour Jae-Sun que pour celle qui avait oser l’approcher. Malgré tout les efforts qu’elle faisait pour l’oublier, il était toujours la, avec sa prestance royale, tel un aigle, tel un félin. Les flammes qui brûlèrent la lettre d’amour de la malheureuse ressemblait étrangement à celle qui l’avait exterminer elle. Dans la même froideur, un an avant. Un nouveau sourire carnassier s’incrusta sur le visage froid de la femme-chat, alors que ses pas la firent se rapprocher de la scène. Elle se fraya un chemin jusqu’à la scène. Ses pas l'amenèrent se positionner juste à côté de la pauvre au sol. Bras croisées, regard fixé sur Jae-Sun, sourire carnassier sur les lèvres, Seo suk daigna à peine bouger une main pour envoyer une bourrasque d’air froid sur l’animorphe. C’est d’une voix claire et haineuse qu’elle s’adressa à son pacemaker. «ça t’amuses de rendre les filles malheureuses faut croire ? Si déjà tu la traumatise, fait ça avec plus de classe, t’as l’air totalement ridicule mon pauvre !»

Son regard passa de Jae-Sun à la pauvre qui trainait sur le sol. Elle s’accroupie à hauteur de de sa tête, qu’elle pince entre ses deux griffes qu’elle ne prenait même pas la peine de rétractés. Un sourire glaciale sur le visage, elle vint se rapprocher d’elle, ignorant ses pleures et lui chuchota, la fixant droit dans les yeux « Quant à toi, tu devrais savoir que Jae-sun ne s’arrête pas sur les mochetée dans ton genre, tu vois. Il rejette tout le monde, c’est un con, mais il sait reconnaitre les belles femmes quand même. Déguerpie maintenant. ». La femme chat lâcha alors le visage de la petite et s’y désintéressa directement, comme si elle n’avait été qu’un vulgaire jouer. La windfire s’approcha d’un pas assuré vers sa cible, qui arborait se sourire qui lui glaçait le sang. Son bonnet venant lui aplatir sa frange qui lui barrait un peu les yeux, elle leva la tête pour le fixer, s’approchant dangereusement de lui. La femme-chat n’avait plus rien à craindre, son cœur déjà anéantis. Elle lui cracha alors dessus tel un serpent lui crachant son venin « t’es fier de toi ? Franchement, tu me dégoutes, t’as vraiment pas de coeur. La pauvre, toute ne sont pas aussi forte que moi pour supporter tes humeurs. »



« be good, be romantic, be polite, be careful, be discreet..
Be excessive, but be mine.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chikibang.tumblr.com/
avatar
Lee Jae-sun
POINTS : 68
ÉLÉMENT : feu
SITUATION : en couple avec l'ombre de mes tourment, la lumière de mes jours heureux...Seo Suk ♥
Animorphe

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : bois de frêne, 37.5 cm , ventricule de coeur de dragon
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Dim 24 Fév - 12:27

Le bruit des talons de la jeune et jolie femme chat qui claquaient au sol en se rapprochant de lui, était comme une douce mélodie à ses oreilles. Il étira son sourire de satisfaction un peu plus. Il savait que ça ne pouvait être que elle, car elle était la seule à avoir assez de cran pour l'approcher, pour lui reprocher quoi que ce soit, la seule à soutenir ses sarcasmes et ses regards de glace, la seule à supporter sa méchanceté et la seule assez haineuse pour l'approcher sans l'ombre d'une hésitation prête à le réduire en pièce. Lorsqu'elle se posa devant lui , il l'a regarda de bas en haut, et son sourire de satisfaction se mua en un sourire légèrement moqueur au vu de sa tenue, elle s'exprimait comme elle pouvait, elle extériorisait elle....Cependant, il n'était pas de marbre face à cette tenue qui malgré tout allait parfaitement à la demoiselle, qui de base ne le laissait en aucun cas indifférent...Il planta son regard noir mais incroyablement froid malgré la colère et la rage que l'on pouvait y déceler, dans celui noisette de la Belle, qui n'était pas non plus en manque de répondant... Cependant, ses traits s'adoucirent, après tout , Seo Suk était près de lui, elle s’intéressait à lui...Comme par galanterie, il l'écouta cracher son venant en première , puis il sourit en coin aussi ravageur et énervant que d'habitude...

_C'est un passe temps comme un autre...de plus ce sont elles qui viennent à moi, je crois que ça leur plaît au fond, elle n'attendent que ça...Moi ridicule ? Je ne crois pas non, théâtrale sûrement, faut dire que j'ai le goût de l'impact .

Il soutint son regard sans difficulté et y lu la suite des évènements, ils faisaient parti du même genre de salopard elle et lui, ainsi deviner les assauts de l'un l'autre envers autrui s'avérait relativement aisé. Il aurait pu l'arrêter, garder son attention sur lui , mais il n'était pas si gentil, puis faire quelque chose en communion avec Seo Suk et ce peu importait la chose était un moment magique, idyllique...un moment à chérir, d'autant plus lorsqu'ils étaient ensemble et non pas l'un contre l'autre. Son cœur battait la chamade même si il semblait de marbre, de nouveau un combat intérieur avait lieu pour le maintient de l'apparence qu'il offrait aux regards présents autour de lui. Il soupira avant de sourire réellement amusé par les propos de la femme chat envers l'autre. Il applaudit avec classe ensuite celle qui avait tout son amour.

_Et bien et bien, que de rebondissement dans mon petit spectacle. Tu es aussi « ridicule » pour te citer, que moi, Ma chère Seo Suk .

Il était peut-être un gros félin mais sa langue et sa voix étaient celles d'un serpent perfide. Il ne daigna pas même accorder un regard furtif à leur malheureuse victime qui détalla nerveusement rejoindre ses amies qui la serrèrent dans leur bras avant de fuir le plus loin possible des deux titans que personne ne semblait vouloir séparer. Son regard était collé à la jeune femme chat et n'en bougeait pas. Un pas puis un autre, elle se rapprochait dangereusement de lui mais qu'importe , il en était tout simplement heureux et fit lui même le dernier pas menant à la zone dangereuse de rapprochement. Elle le fit se tordre de rire, malgré ce qu'il venait de dire, ce qu'elle venait de faire, elle arrivait à sortir de telles paroles, vraiment sublimes et surprenante cette fille.... Il retrouva son calme apparent avec difficulté et se passa une main dans les cheveux , se sublimant par se geste si naturel.

_Forte , toi ? Toi qui me fuit , oh pardon non, toi qui n'arrive même pas à me tourner le dos , toi qui a peur de mes réactions de mes pensées , toi qui pour te donner du courage de m'affronter écrase les plus faible que toi comme tu viens de le faire à l'instant ? Laisse moi rire Seo Suk, vraiment laisse moi rire.

Il n'avait pas fini de parlait mais on pouvait aisément lire dans ses paroles « ne m’abandonne plus » et le reproche clair et net que ça signifiait. Il lui en voulait vraiment d'être parti, même si c'était lui qui l'avait poussé...Où est la logique ? Logique vous avez dis ? Il n'y en a aucune en amour !

Il toisa la jeune fille chat et esquissa à nouveau se sourire qui donnait de furieuses envies de massacre... Il vient caresser d'un revers de main une de ses joues et repousser du même coup une mèche de cheveux qu'il plaça derrière l'oreille de Seo, puis continua sa tirade en glissant sa main sur son coup pour ensuite la reprendre comme si de rien n'était.

_Si je te dégoûte, dis moi pourquoi tu es revenu t'intéresser à moi ? Hein pourquoi tu es là , presque dans mes bras ? Pourquoi tu as repoussé une fille amoureuse de moi ?

Il avança se collant un instant à elle, mais continua d'avancer l'obligeant à reculer jusque contre un mur, il l'a possédé, son regard emplissait le sien, elle n'avait aucune fuite possible car ses bras l'encadré et son corps la dominait. De nouveau il lui offrit un sourire qui sembla les couper tous de de la réalité. Ils ne voyaient plus les autres, juste eux deux, ils ne les entendaient plus , juste leur cœur, leur respiration et leur paroles cinglante. Jae-Sun avait réussi à créer une bulle intemporelle, intangible, inaccessible, juste pour eux deux et ce sans magie , sans artifices.

_Dis moi Seo Suk, veux tu que je t'appartiennes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Baek Seo Suk
POINTS : 70
ÉLÉMENT : Feu
SITUATION : omnibulé par une beauté froide qui met mon coeur dans tout ses états. Que faire face à Jae-Sun?
Femme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois d'Orme, cheveu de Vélane.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Dim 24 Fév - 21:47

Un passe temps ? Briser les cœur était son passe temps. Pour n’importe qui d’autre, cet aveu aurait renverser le coeur de l’humain d’une horrible vague de dégout. Mais Seo Suk savait. Maintenant, elle voyait claire dans son jeu. Plus besoin de se cacher derrière brique et mur de glace, elle voulait le transpercer comme il s’amusait à transpercer ses proies. Jae-Sun était pire que du poison, pire que la plus horrible des fleures, pire que le plus amer des breuvage. La femme-chat répondit à son sourire par un autre, jumeau du siens, de la même trempe. Froide, haineuse, n’ayant rien à perdre, elle avait compris que pour pouvoir résister à ce qui les liaient, il fallait être comme lui. Mais est-ce que l’on arrivera vraiment à vaincre le mal par le mal ?

Comment expliquer son obsession envers lui ? A y réfléchir, Jae-Sun était comme une rose. Une rose noire. Belle, somptueuse, on en oubliait presque qu’elle était piquante alors que nos yeux sont subjuguées par ce que l’on voit. Le regard de la femme-chat planté dans celui de l’animorphe, elle descellait chaque partie qu’il la laissait voir. Ils étaient si proches, mais en même temps si loin. Scellés, mais éloignés. Enchainés et brisés. Son rire la glaça sur place, son geste la radoucit, mais ses paroles, comme toujours, venait couvrir un peu plus son cœur de haine. Un petit sourire en coin, les yeux maintenant fixés sur l’infime distance entre leur deux corps, alors que son venin deferlait en elle. Il osait lui rapprocher d’essayer de s’en aller, alors qu’il la repoussait sans cesse. Qui voudrait d’une tel relation ? Quand le malheureux osa fermer la bouche l’espace de quelques seconde, Seo Suk releva vivement la tête, plantant à nouveau son regard de glace dans le siens, et ses poings vinrent marteler le torse de celui qu’elle aimait. « T’as pas le droit de me dire ça ! TU me pousses à partir, et TU exiges ma présence ? C’est quoi ça, tu crois que... »

Ses paroles furent ravaler alors qu’il venait lui caresser la joue. Elle le regardait, la colère et la détresse se mélangeant dans ses yeux noisettes. Que penser d’un être si complexe. Ses mains toujours sur son torse, prête à recommencer à le marteler. Pourquoi l’avoir repousser ? La réponse fusa sans que Seo Suk puisse la contrôler « Parce que t’es un abruti que seule une personne sur cette terre peut aimer ! Seule une personne est assez conne pour tomber dans tes bras alors que tu la brises chaque jour un peu plus. Tu te sens puissant là ? T’es pathétique, tu me fait pitié, et malgré tout ça, tu restes celui qui est omniprésent dans ma tête. » Alors que tout ce qu’elle avait sur le coeur était en train de se déverser sur lui dans un torrent de détresse, il l’avait coller au mur, la dominant de tout son être. Il était beau, irrésistiblement beau, mais Seo Suk avait suffisamment souffert pour lui. La femme-chat fulminait.

Avec un grognement rageur à la question posée, elle donna un coup de pied dans le mur, avant de venir lui empoigner sa veste, le rapprochant encore un peu plus d’elle, oubliant ou ils étaient. Elle le serrait si fort, sans rein contrôler, que ses griffes vinrent déchirer le tissus épais. Une larme avait rouler sur sa joue, une seule pour l’instant, car la troisième année se battait de tout son être pour ne pas craquer. Sa force était trop minime par rapport à celle de l’animorphe pour espérer le faire reculer, mais Seo Suk tenta quand même le coup en s’énervant sur son torse. « que tu m’appartiennes ?! mais Jae-Sun... Tu m’appartiens déjà. » Ses yeux lançait des éclairs, sa peine mangé par la colère de tout ce que lui avait fait subir l’être qu’elle cherissait le plus au monde. Il était siens, elle était sienne, à partir de la première minute. « Je reviens, mais tu ne fais pas tout pour m’attirer vers toi peut-être ? Avoue, quand tu peux pas te défouler sur moi, je te manques ! »



« be good, be romantic, be polite, be careful, be discreet..
Be excessive, but be mine.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chikibang.tumblr.com/
avatar
Lee Jae-sun
POINTS : 68
ÉLÉMENT : feu
SITUATION : en couple avec l'ombre de mes tourment, la lumière de mes jours heureux...Seo Suk ♥
Animorphe

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : bois de frêne, 37.5 cm , ventricule de coeur de dragon
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Lun 25 Fév - 13:39

Il accusait tous les coups même si au bout d'un moment bien que rien ne parue, il commençait à accuser la douleur de ses petits poings qui le martelaient. Après tout Seo suk n'était pas une simple humaine elle possédait un peu plus de force, force qui le faisait sourire car néanmoins elle était toujours égale à son petit gabarit ….Elle était un chaton, et lui était un énorme tigre … Il l'a laissa faire et dire, écouter son point de vu, laisser pénétrer son venin dans ses veines pouvait peut-être le guérir, peut-être que son amour pour elle disparaîtrait et le laisserait en paix, la laisserait enfin partir..Mais il se rendit bien vite compte que ce ne serait assurément pas le cas...parce que le poison qu'elle déversait, n'annulait en aucun cas celui qui coulait dans ses veines depuis bien longtemps déjà, celui qui le meurtrissait, qui faisait battre son cœur en l'enserrant dans un étaux plus dur que l'acier...L'amour qu'il avait pour elle était déjà beaucoup trop fort, ingérable et surtout bien ancré au plus profond de son être....Néanmoins il avait lu dans son regard qu'il avait dépasser les limite, qu'elle éprouvait réellement de la haine pour lui que ses paroles n'étaient pas vaines comme celles qu'ils avaient déjà échangé, il n'y avait là plus rien du jeu malsain de protection auquel ils se prêtait. Seo Suk craquait vraiment...et ça le détruisait lui aussi.... « Alors c'est comme ça, si tu tombe, je tombe avec toi...Pff....Met moi à genoux Seo mais ne tombe pas aussi bas que moi.... »

Il savait pertinemment que ce qu'elle disait été vrai. Qui d'autre qu'elle pouvait l'aimer dans son entièreté ? Qui d'autre était assez fou pour se suicider comme ça ? Personne..;assurément personne...Celles qui disaient l'aimer lui et qui osaient venir le lui dire ne revenaient jamais vers lui après avoir été rejeté, et se trouvaient un copain les jours suivant, elles ne l'aimaient pas...elles le désirait simplement pour son physique et son coté sombre qui attirait...Alors que Seo restait près de lui, tentait d'attirer son attention, de le rendre jaloux en vivant sa vie tout simplement..Il faisait un beau monstre.... et ne pouvait pas la contredire.

Les regards qui avait finit par les fuir lorsqu'il avait plaqué le jolie femme chat contre le mur, revinrent sur eux, enfin surtout sur Jae-Sun qui la cachait presque entièrement , lorsqu'elle donna un coup de pied dans le mur . Il sentit alors leur poids sur ses épaules, il se pressa un peu plus contre l'être qu'il aimait à sang...Qu'elle déchire ses vêtements il s'en fichait...elle pouvait même l'écorcher vif... Il avait à présent la poitrine de la jeune femme écrasée contre son torse, il ne se demanda même pas si elle ressentait les battements de son cœur, puissants, rapides...qui réduisait en cendre le masque qu'il portait toujours malgré tout. Il vint mettre son visage à la hauteur de la femme chat essuyant de se joue la larmes qui mourrait sur la joue chaude de celle ci, sans broncher à sa tentative d'éloignement. Elle ne pouvait pas savoir ô combien ce qu'elle venait de dire était apprécié, ô combien elle venait de le rendre heureux... Il resta un moment joue contre joue avec elle pour dissimuler le sourire de bonheur dessiné sur son visage de marbre... Puis il se redressa plantant de nouveau son regard dans le sien , sans aucunes traces d'une quelconque joie.

Il allait faire plus que de simplement répondre à sa question. Il l'a toisa dans un premier temps, garda le silence et s'humecta les lèvres.

_Je suis comme ça quand t'es pas là , parce que j'ai mal, que tu m'obsède, tu me rend fou... je t'imagine avec les autres et j'ai des envies de meurtres... J'ai les nerfs, j'ai si mal que je m'en fou de blesser les autres, ils ne sont pas toi alors qu'elle importance ? Cette pauvre fille, qu'est ce que j'en ai à faire ? Tu m'as volé mon humanité, tu m'as tout pris... et t'es le seul anti venin que j'ai...Et pourtant quand tu reviens, que tu me soigne je ne peux pas m'empêcher de t'en vouloir, de te faire dégager, retourner avec ceux pour qui tu m'abandonne...Tu dis que je suis puissant ? J'ai juste le pouvoir que tu me donne...

Il colla son front au siens, esquissa le mouvement pour l'embrasser en lui bloquant avec forces les poignets dans ses mains, mais il ne l'embrassa pas, il laissa seulement son souffle caresser ses lèvres dont il connaissait la douceur...Il semblait calme mais au fond il était dans le même état que sa voleuse de cœur. Il se redressa complètement .

_Pas un mot, je ne veux pas t'entendre.

Il lui lâcha une main et serra l'autre en partant rapidement, il allait la traîner si il le fallait alors il lui conseilla d'un regard d'avancer d'elle même. Les personnes sur son chemin il les poussa violemment quitte à faire perdre des points bêtement à sa maison...Il en gagnait bien assez pour cela... Au bout de quelques minutes de marche forcé dans le dédale des couloirs il se stoppa . La regarda et et lui caressa tendrement le visage, mais avec un air tellement menaçant qu'il n'eut pas besoin de lui dire de ne pas bouger pour qu'elle comprenne que bouger de là était une très mauvaise idée. Il partie dans le dortoir de sa maison et en ressorti avec un énorme truc sous le bras , enveloppé dans un tissus de soi magnifique. Il lui lança un sort, le même qu'elle avait utilisé une fois dans la foret, des liens invisible rattaché à lui , elle se trouvait dans l'obligation de le suivre là encore. Il entra dans une pièce vide et la verrouilla derrière eux, il ne se préoccupait pas de ses cri, ni de ses paroles , de ses protestation... il était trop déterminé pour ça. Il posa l'objet sur une table et le dévoila avec une certaine précaution, caressant ses formes du bout des doigts, il hésitait soudain alors il inspira fortement et s'écarta , laissant Seo Suk voir de quoi il s'agissait : une magnifique pensine . Il se tourna vers la demoiselle.


_Il te faut des preuves ? Laisse moi te les montrer, tu veux savoir qui je suis ? Quel genre d'horrible monstre je suis ? Si j'ai un cœur ? Tu vas être servie Seo.


Il sorti sa baguette et la pointa sur sa tempe en murmurant un sort sans la lâcher des yeux. Vint alors glissé de son crane une substance blanche qu'il plaça grâce à sa baguette dans la pensine et réitéra le geste autant de fois que nécessaire. Il vida aussi dans la pensine deux trois fiole . Il avait quelque pâlit, après tout c'est au plus profond de lui qu'il allait la faire pénétrer, c'étaient ses plus terribles secret qu'il allait lui offrir...Elle pouvait aisément le détruire pour de bon après cela . Il s'approcha d'elle et bien qu'elle ne semblait pas réellement d'accord, il tira sur les liens pour l'attirer à lui et l’emmener près de la pensine dans laquelle il lui plongea le visage sans la regarder....

Le premier souvenir qu'elle pu alors voir fut celui de leur première rencontre, ses pensé à ce moment là et la suite, pourquoi il l'avait repoussé , le mal qu'il s'était déjà infligé lui même en faisant ça ...Puis ceci s’effaça pour laisser place à ses rêves des plus explicite... Elle trop loin de lui, elle avec un autre... Lui la tuant et se suicidant de chagrin plus tard.. elle et lui s'embrassant dans l'herbe verte du parc, y roulant et s'amusant comme un couple normal … Lui la tenant dans ses bras pour le bal de Noël, la regardant fièrement et amoureusement puis la réalité...lui assis seul à une table au bal la regardant danser avec son quasi petit ami... souffrant seul et en silence, s'en voulant plus que tout...

Tout , il lui laissait tout voir, ce qu'il ressentait, ce qu'il voulait, ce qu'il s'infligeait, le mal être constant qu'il ressentait ...Tout les je t'aime qu'il aurait aimé lui dire , tous ceux qu'elle aurait eu si il n'était pas un tel idiot ;..Il ne l'épargnait en rien. Il était temps que le jeu cesse, il en était las, au bout du rouleau, à bout de souffle...

Il la redressa en devinant qu'elle avait du lire les pensées les plus récentes, celles qu'il avait eu là bas contre le mur...

_Tu peux me haïr maintenant, tu peux me détruire. Je suis pire que ce que tu as pu imaginé , tu vois...

Il pleurait, pour la première fois depuis longtemps il pleurait devant quelqu'un ...Ce n'était pas un sanglot théâtral...juste des larmes aux allures de cisailles qui prenaient dans ses yeux avant de mourir sur ses joues sans oublier de le taillader au passage.... Son regard était encore plus sombre que d'habitude , beaucoup plus profond , effrayant mais rassurant car il était aussi limpide que de l'eau, il offrait à Seo Suk une vision de l'âme de l'animorphe qu'elle chérissait... Il lui était presque totalement ouvert...Presque car il n'avait rien révélé de leur seconde relation ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Baek Seo Suk
POINTS : 70
ÉLÉMENT : Feu
SITUATION : omnibulé par une beauté froide qui met mon coeur dans tout ses états. Que faire face à Jae-Sun?
Femme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois d'Orme, cheveu de Vélane.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Sam 2 Mar - 1:03

Seo Suk ne pouvait lire dans les pensées, et comme d’habitude, elle se heurtait à un océan d’eau trouble en voulant lire le regard de l’animorphe. Malgré cela, les yeux de la femme chat était planté dans se de l’animorphe, emplis de larmes qui ne dépasserait plus. Elle ne voulais plus pleurer devant lui, ou tout du moins, elle essaierais. Hors de question de lui donner encore cette victoire en plus des autres. Mais comment la jeune femme se rendrait compte des réelle sentiments de son compère, alors que son cœur était brisé en mille morceaux ? Les battements de leur deux cœurs se mélangeant, partageant cette même peine, mais aussi ce même amour. Son cœur contredisait tout ce que son visage exprimait, de même pour la femme chat. Ils étaient tout deux des êtres ignobles, à se cacher derrière des masques qui ne correspondaient pas à leur sentiments, de peur d’en souffrir. Mais la souffrance coulait en eux deux comme le sang dans leurs veines. Quand la joue chaude de l’animorphe vint toucher celle de la femme chat, elle ne put s’empêcher de lâcher un soupire de tristesse, frissonnante. Cette proximité qui lui avait tant manquer la rendait folle. Folle de colère, folle d’amour. Malgré tout, les poings de la femme chat se refermèrent un peu plus sur les habits froissés et déchirés de son partenaire, et elle essayait tant bien que mal de le dégager, même si elle voulait ne plus jamais le quitter. Contradiction apparente, désespoir.

Mais Seo Suk se calma d’un coup, ses pupilles s’écarquillant légèrement aux dire de son partenaire. Ses paroles la transpercèrent comme si elles avait été des piques douloureux venant directement se ficher dans sa poitrine. Aucun mpt ne pouvait sortir de la bouche de la jeune femme tellement il l’avait scotchée. Jamais Jae-Sun n’avait ouvert son cœur et laisser ses sentiments s’échapper de leur prison de glace. La femme chat ferma les yeux, bouleversée, et ne broncha pas alors que leur contact se fit encore plus proche. Mais alors qu’il se redressais, elle voulu esquisser un geste pour s’enfuir, partir loin de lui. Il était la source de tout ces problèmes. « Je t’ai abandonné par ta volonté ! Je... » Mais comme d’habitude, elle ne put finir sa phrase, couper par sa voix froide. La force qu’il mettait dans les poignets lui faisait mal, mais elle se tut simplement pour le suivre dans les couloirs. D’abord silencieuse, elle se contentait de gronder, comme un chaton mécontent. La douleur lui picotait l’avant bras tant il mettait de force dans sa poigne, et les griffes de Seo Suk vinrent se planter dans l’avant bras de son bien aimé pour tenter de lui faire lâcher prise. Elle le lasserait pour essayer de se défaire de lui, mais également pour couper se lien qui les torturaient tout deux. En arrivant près de la maison Snowfall, Seo Suk voulu s’échapper mais elle n’en n’eu pas le temps que déjà il revenait, lui lançant un sort.

Ce fut le déclic, car à nouveau, son venin puisa directement dans la haine de son coeur pour se déverser sur celui qui la tourmentait « Alors quoi, t’as besoin de m’attacher maintenant ? ça va être quoi après, tu vas me baillonner ?! ». Rien. Pas un mot, pas un regard, il était de marbre et la trainait comme un vulgaire animal de compagnie dans les couloirs. Elle essaya d’attraper sa baguette mais échoua. Vulnérable, elle finis par marcher à un bon rythme pour ne plus être tirer, et le suivait en grondant, ravalant ses paroles inutiles. Seo Suk analysa chaque recoin de la pièce ou il l’avait emmener pour une éventuelle retraite, mais en posant les yeux sur la pensine qu’il venait de dévoiler, la femme-chat plongea à nouveau son regard dans celui de Jae-sun. Son discours la fit frissonner, et elle suivait tout ses gestes des yeux, redoutant ce qui allait se passer. Bien sur qu’elle savait, il allait la plonger dans ses souvenirs, douloureux, heureux, torturé. Quand il s’approcha, la femme-chat eu un mouvement de recul, ne voulant pas savoir, elle secouait la tête de gauche à droite pour montrer son mécontentement, ne pouvant plus parler, craintive. Elle s’était braquée. Elle ne voulais pas savoir la noirceur de son âme. Mais Jae-Sun ne semblait pas du même avis, et l’obligea à plonger au plus profond de ses souvenirs, de ses secrets, lui dévoilant toute ses bêtes noires.

L’effet de la pensine sur son esprit fut d’abord de l’embrouiller pour mieux la plonger dans ce monde fait de souvenirs. Quand la première scène se matérialisa, Seo Suk voulu immédiatement sortir la tête pour ne pas se rappeler se jour ou elle avait tout brisé pour changer du tout au tout. Leur première rencontre, dès la première minute, avait déjà été torture et misère, des deux côtés. Les questions fusaient dans l’esprit de la femme-chat, accablée par ce qu’elle apprenait. Pourquoi l’avoir rejetée pour s’auto torturer par la suite de sa décision ? Seo Suk le comprenait de moins en moins, et était choquée plus les souvenirs se matérialisait et disparaissait sous ses yeux. Les rêves qui avait torturés son esprit, présent aussi chez son partenaire était reliées. La femme-chat le voyait lui, entourée de minettes plus belle les unes que les autres, toute comblant le moindre de ses désirs, elle regardant la scène de loin, seule et dans le noir. Si cette période avait été si dure, pourquoi l’avait-il rejetée alors qu’elle avait oser revenir ?

Seo Suk se rendait compte que son comportement le blessait, mais n’est-ce pas lui qui avait causer leur perte ? Qui etait-ce à ce bal ? Kim ? Kang Dae ? ou un personnage lambda de l’école qu’elle avait séduit ? Et tout cela pour l’oublier. Les jambes de la femme-chat tremblait, elle ne pouvais se défaire de la pensine tant que Jae-sun ne l’avait pas autoriser, mais elle priait en silence pour qu’il arrête de lui infliger ses peines. La noirceur de son âme, la douleur de son cœur, Seo Suk ressentait tout en double, ses propres sentiments se mêlant à ceux de son bien aimé. La dernière chose qu’elle vit avant de se sentir relever, fut le sourire sincère et amoureux qu’avait cacher Jae-Sun dans son cou, joue contre joue, quelques minutes auparavant. Que faire, que penser ? quoi dire ? Dès son visage hors de la pensine, ses yeux se plantèrent dans ceux embué par les larmes de l’animorphe. Ses larmes fut la goutte de trop, et sans réfléchir, Seo Suk se jeta à son cou, ne pouvant plus contenir les émotions qui lui tiraillait le cœur. Les larmes se mêlèrent à ceux de Jae-Sun alors que sa joue était coller à la sienne. Les jambes trop lourdes, Seo Suk se laissa glisser au sol, ayant au préalable lâcher l’animorphe et reculer de quelques pas. « Je... Je.. » . Ses yeux se fermèrent, et elle inspira un grand coup avant de fixer ses mains, la voix tremblante. « Jae-Sun, espèce d’idiot. » Elle chuchotait, mais savait très bien qu’il l’entendait. « Je devrais te haïr pour ce que tu m’as fait subir. L’amour aurai pu remplacer la haine, mais t’es bien trop obstiné pour ça, ou du moins, tu l’était ? ». La femme chat était assise sur ses genoux, les cheveux cachant son visage baigner de larme. « tu es un monstre...que j’aime plus que tout au monde. » Son visage se releva alors pour regarder Jae-Sun.

D’un mouvement habile, après une énième inspiration pour se contenir, malgré les larmes silencieuses qui coulait sur ses joues, elle se redressa et vint, une fois de plus, près de Jae-Sun. D’une main affective, elle vint essuyer ses joues pour faire disparaitre les larmes, mais, même sous son geste et son regard attendris, les mots qu’elle disait était encore écorchée par la douleur. « Pourquoi nous faire souffrir autant ? » Pour lui prouver qu'elle ne mentait pas sur le niveau de souffrance qu'elle éprouvait, elle attrapa sa baguette et sa la pointa sur la tempe, le regardant dans les yeux «tu veux voir ce que tu m'as fait vivre? Tu veux souffrir un peu plus?»



« be good, be romantic, be polite, be careful, be discreet..
Be excessive, but be mine.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chikibang.tumblr.com/
avatar
Lee Jae-sun
POINTS : 68
ÉLÉMENT : feu
SITUATION : en couple avec l'ombre de mes tourment, la lumière de mes jours heureux...Seo Suk ♥
Animorphe

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : bois de frêne, 37.5 cm , ventricule de coeur de dragon
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Sam 2 Mar - 13:18

Jae-sun était sans l'ombre un être complexe, se subissant lui même, les humains l'auraient sans doute pris pour un schizophrène tant il souffrait de ses décisions, qu'il prenait pourtant le plus froidement du monde, sans sourciller. Il y avait en lui deux parties bien distincte, son bouclier horrible et glacial, et l'autre maître du bouclier se laissant parfois dépasser par la peur , aveuglé par celle-ci . Elles étaient bien entendu toutes les deux lui , mais pas ainsi séparées, elles étaient lui quand elles se mélangeait parfaitement et se tempéraient, le noir et le blanc, donnant un gris Jae-sun. Il faisait les bons choix dans l’immédiat, ou du moins ceux qui semblaient l'être mais les regrettait souvent par la suite. Les économiseurs d'énergie fonctionnaient ainsi, mais ça ne marchait pas avec l'amour, car on ne pouvait pas l'évincer d'un simple sort, on ne pouvait pas le maîtriser, le blesser , le saccager, l'amour était même plus fort que la mort , l'amour est toujours plus fort que tout et ce peut importe sa forme...Tenter de le repousser signifiait se faire mal soit même mais ça, on ne pouvait l'apprendre qu'à ses dépend...Jae-Sun en avait fait les frais mais il avait su résisté presque deux longues et atroces années,il était fort et courageux mais pas assez pour accepté, pas assez pour vaincre sa peur, pour affronter sincèrement le regard de sa bien aimé, de sa Seo-Suk. Il lui avait été d'abord trop dur de partager, puis quand il avait compris qu'elle partagerait elle aussi, et qu'aucun d'eux n'y perdrait, il lui avait été trop dur de se retourner, d'aller la voir et lui avouer ses tords, plus le temps passait, et ce au jour près, avouer devenait effrayant, il l'avait fait souffrir dans le vide...A ça, c'était ensuite rajouté la peur d'être rejeté, car bien que Seo-Suk revenait le voir, elle ne montrait plus le moindre signe d'affection pour lui, et en tant qu’égoïste et que petit prince dans l'âme, il supportait mal l'idée et s'énervait, céder à l'angoisse d'être oublié..On n'oublie jamais son premier amour, ni sa première haine. Il ne pouvait plus être le premier, alors il serait le second. Il ne savait pas à l'époque, que dire je t'aime à la personne que notre cœur avait choisi, résorbait les moindres maux, il ne savait pas que c'était si simple, que même si elle le rejetait, il en aurait été soulagé. Ainsi, c'est par peur, par vengeance, par amour et protection, pour sa propre punition, qu'il la repoussait si ardemment. Ayant fini par se dire, qu'elle méritait mieux que lui, sans ce soucier, de ce qu'elle voulait elle. En somme Jae-sun, pensait beaucoup trop au lieu d'écouter la seule et unique vérité que son cœur lui murmurait. Mais se temps là était résolu, la souffrance insoutenable lui avait brisé l'esprit, il pouvait donc entendre les murmures de son cœur qui s'étaient mués en cri, il n'avait plus que ça à suivre, il n'était plus que cri et souffrance, rage et amour... Mais plus que ça encore, il n'était que pour elle. Seo était la seule à pouvoir panser ses blessures, ou l'anéantir.

Il la pressa contre lui contre lui quand elle se jeta dans ses bras, il n'avait pas prévu ça mais ne l'espérait plus...cet acte des plus spontané fit redoubler ses larmes, y ajoutant des larmes de joie. Il la pressa plus fort en sentant qu'elle aussi pleurait, il caressa ses cheveux avec une tendresse infini a dix mille lieux de la force destructrice qu'il avait pu mettre dans sa poigne plus tôt. Cependant les larmes de Seo lui étaient étrangement plus intolérable qu'avant. Il ne voulait plus la lâcher et se fut dur de le faire quand elle en exprima l'envie tout en silence.. Il la regarda s'effondrer , incapable de bouger, son corps ne lui obéissait plus … Il l'entendait parfaitement oui et mis du temps à répondre, sa voix s'étant perdu on ne savait où...Les paroles de Seo malgré la douleur qu'il y ressentait, le faisaient se sentir vivant, son cœur battait la chamade de nouveau...elle l'aimait plus que tout au monde....elle l'aimait.

_Je me fourvoyais … je m'étais ancré dans une réalité qui n'était que mensonge...je me suis permis de croire aux pensées que je t'imaginais... j'ai cédé à la peur , je n'ai pas été assez fort quand il le fallait. Trop égoïste... pour ça... Je suis un idiot tu as raison , le roi des idiots sans doute... Je ne pouvais m'empêcher de me venger de toi alors que je m'assénais les coups moi même...Je t'aime aussi plus que tout au monde Seo ...


Ses yeux la suivirent aussitôt qu'elle esquissa le mouvement habile et gracieux qui la mena près de lui, près de la pensine, à son tour elle semblait déterminé et il ne pouvait que louer son courage . Elle lui posa la question qui lui permettait de finir sa phrase. Il y répondit avec sincérité.

_Si tu savais comme je m'en veux pour ça, comme j'aimerais tout effacer et reprendre à zéro mais ...Je crois...qu'au fond, si on changeait ça , on irait nul part... Je t'aime plus que tout au monde, et je le sais uniquement grâce à la douleur que je ressens... Je suis égoïste et monstrueux comme tu ne l'imagine pas car... je pense aussi que j'avais besoin de ta souffrance pour croire ton amour...

Il avait mûri et réfléchis cette réponse inconsciemment pendant si longtemps, que la dire, lui laisser un grand vide, un vide néanmoins agréable. Il n'ignorait cependant pas, que cette réponse était malgré sa beauté des plus horrible, mais la vérité faisait toujours mal à entendre pour pouvoir rendre ensuite la vie meilleur, il suffisait de l'accepter pour accéder au bonheur qu'elle délivrait, un mal pour un bien, rien n'était gratuit dans la vie. Les choix menaient tous quelque part, on n'avait pas à savoir où , les chemins que l'on emprunté se montraient plus tortueux en parfaite équivalence du bonheur auxquels ils menaient. Certes, Seo Suk et Jae Sun n'avaient pas toujours été sincère mais avaient toujours était au bout de leur idées, de leur actes et la vie allait sans doute les récompenser en leur donnant ce qu'ils n’espéraient plus.

Il l'a laissa faire, tout comme au final elle l'avait laissé faire, elle était en troisième année, elle connaissait plus de sort que lui, savait sans doute mieux en utilisé certain, d'accord il était fort mais si elle l'avait voulu elle aurait pu s'enfuir, hors tout comme lui elle voulait savoir.

_Je veux tout savoir de toi Seo... j'assumerais et subirais tout ce que je t'ai fais...Je partagerais et supporterais tout avec toi. Pour toi... fais de moi ce que tu veux, mon ...amour...

Il mourait d'envie de l'embrasser mais il se retint, il le ferait après avoir lu dans le cœur de Seo et souffert doublement à son tour. Qui sait ce qu'il apprendrait...peut-être qu'au final, malgré l'amour partageait elle ne voudrait pas du lui par peur de souffrir encore... on ne savait pas à quoi s'attendre avec lui après tout, il la comprendrait dans ce choix... mais la chérirait dans l'autre. Finalement, il se dit que le faire après risquerait de ne jamais arriver alors il saisis l'occasion , alors qu'elle avait toujours la baguette sur la tempe, il pris son visage précieusement dans ses mains chaude et vint l'embrasser avec tout l'amour possible même si ce baiser n'était qu'un simple baiser, lèvres contre lèvres.



(désolé au final je ne l'avance pas beaucoup non plus ... mais si tu veux, avec tes indications je pourrais rajouté un paragraphe et avancer plus vite du coup. ♥ j'espère que ça te vas...pas trop barbant )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Baek Seo Suk
POINTS : 70
ÉLÉMENT : Feu
SITUATION : omnibulé par une beauté froide qui met mon coeur dans tout ses états. Que faire face à Jae-Sun?
Femme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois d'Orme, cheveu de Vélane.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Sam 2 Mar - 23:30

La peur, quel démon. Elle manipule nos sentiments pour nous les faire regretter par la suite. Elle est notre plus grande peine. L’égoïsme, deuxième péché que son bien aimé avait commis. Allait-il être l’incarnation même des sept pêchers capitaux ? Pour la première fois, Seo Suk voyait jae-sun dans un aussi piteux état qu’elle. «Je t’aime aussi plus que tout au monde Seo... » ces quelques mots résonnait sans cesse dans le c^rane de la femme-chat. Lui avouer encore une fois ces sentiments lui avait sembler si simple, mais pourtant, l’entendre de la bouche de l’animorphe la faisait frissonner. Ses aveux lui réchauffait le coeur, lui faisant doucement oublier la noirceur qui y était loger. « ma douleur renforce ton amour... c’est ça ? » Les grand yeux noisette de la femme-chat était planter dans ceux de l’animorphe. Un certain temps s’écoula, la femme-chat toujours dans la même position, la baguette prête à lui montrer tout ses sentiments.

A nouveau, Seo Suk frissonna sous les mots de son partenaire. Le dernier mot lui arracha un sourire mi attendrie, mi haineux. « Tu pourrais presque m’appeler peur, ou haine, au lieu d’amour. » avait-elle ajouter, les yeux fixer sur le sol. Son corps tremblait légèrement, s’apprêtant à montrer à sa moitié tout ce qu’elle avait vécu, tout ce qu’ele avait penser. Son geste ne la surprit qu’à moitié, alors que ses mains vinrent relever son visage, pour que leur lèvres s'effleurèrent. Ses yeux se ferment et elle soupire doucement contre ses lèvres humides. « Jae-sun... » Son prénom avait été chuchoter, tout près de ses lèvres. Sans réfléchir, Seo Suk scella à nouveau le lèvre, comme pour unir leur deux âme, leur deux corps un petit moment de plus. Sa main libre venait caresser ses cheveux dans sa nuque, sa joue désormais contre celle de l’animorphe. Elle laissa quelques minutes s’écouler, le temps que leur larmes à tout les deux cessent.

Seo Suk reprit son courage à deux mains et s’écarta de Jae-Sun, venant se poster en face de la pensine. Son sort fut silencieux, et sa baguette vint chasser les souvenirs de Jae-Sun de la pensine, qui s’évaporèrent autour d’eux, le son de ses moments de la vie de l’animorphe s’éloignant dans la pièce. Elle vint alors poser la baguette sur sa tempe, et la substance blanche qui glissa jusqu’à l’eau trouble de la pensine lui arracha un frisson. Comme lui, elle renouvela le geste autant de fois qu’elle en avait besoin pour laisser place à tout ses sentiments. Ceci fait, elle recula de quelques pas, invitant Jae-Sun à y aller de lui-même. « J’espère que tu es prêt, tu ne vas pas aimer... excuse moi.» Quand l’animorphe se plongea dans les sentiments de la femme-chat, la première chose qu’il vit fut sa demande auprès de lui. La peur d’avant la déclaration, puis son coeur qui se brisait en mille morceaux face au refus. La profonde tristesse qui avait suivis, puis la rage, et enfin le changement dans tout son être. Seo Suk montrait la cause de son changement, et cette coeur, c’était lui. Jae-Sun était celui qui l’avait torturée dès la première seconde, et il avait fait ce qu’elle était devenue.

Et ce changement se matérialisa en laissant place à un autre souvenir de la femme-chat. Elle avait réussis à se relever grâce à ce jeu interdit entre elle et l’animorphe Kang Dae. Il était sa proie, ses envies. Il avait été sa première proie, son premier jouet, mais il avait aussi été celui avec qui elle avait échanger ses premiers moments tendre. Les jeux avec Kang Dae dans le couloirs laissèrent place à ce fameux après-midi passer en la compagnie de l’animorphe, (kang dae toujours) dans le parc de l’école. La proximité entre leur deux corps, leurs lèvres se touchant, leurs doigts se mêlant ensemble. Et à ce moment la, dans la tête de la femme-chat, aucune trace de la raison de ses tourments : Jae-Sun. Puis l’image de Kim vint chasser celle de l’animorphe, le doux visage du première année, avec son sourire et son regard malicieux. Seo Suk n’épargnait son amour en rien, montrant ses sentiments naissant pour le plus jeune. La jalousie qu’elle éprouvait quand jae-sun ne la regardait pas, la colère qui montait en elle à chacune de leur rencontre, la malice qui jouait en elle quand elle le savait en train de l’observer, dans l’ombre, alors qu’elle était dans la lumière.

Un torrent de phrases qu’ils s’étaient échangés vinrent résonner dans le cerveau de l’animorphe alors que les souvenirs se succédait jusqu’au jour de leur engueulade. Les pleures qu’elle avait laisser échapper jusqu’au moment ou son tigre venait la rassurer. La chaleur que lui apportait l’animal, son réconfort et son amitié qu’elle chérissait. Puis la haine qui avait chasser toute trace d’amour, ou tout du moins, l’emprisonnant sous une tonne de reproche. Seo Suk n’avait rien laisser au hasard, et avait poser ses sentiments jusqu’à la scène dans le couloir, finissant le tout avec des pensées qui résonnait dans sa tête, la douce voix de la femme-chat « Parce que t’es un abruti que seule une personne sur cette terre peut aimer ».

Le regard de la femme-chat se planta alors dans celui de l’animorphe quand il revint à la réalité, mais aucun mot ne sortait de sa bouche. Elle se contentait de le regardait, son cœur totalement ouvert à celui qu’elle aimait.



« be good, be romantic, be polite, be careful, be discreet..
Be excessive, but be mine.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chikibang.tumblr.com/
avatar
Lee Jae-sun
POINTS : 68
ÉLÉMENT : feu
SITUATION : en couple avec l'ombre de mes tourment, la lumière de mes jours heureux...Seo Suk ♥
Animorphe

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : bois de frêne, 37.5 cm , ventricule de coeur de dragon
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Dim 3 Mar - 13:54

Lorsqu'elle l'embrassa de nouveau l'émotion qu'il ressentit le fit vaciller, il était à deux doigts de se transformer … ses yeux avaient déjà changer... il fallait qu'il se maîtrise une seconde de trop et il serait aux pieds de Seo Suk sous sa forme féline … il la pressa plus fort contre lui et resta joue contre joue aussi longtemps qu'elle le souhaitait... il se calmait... il ne savait pas comment mais il se calmait peu à peu... tassant ses émotions dans la boite de pandore qui leur était réservée...Il ne pouvait pas s'exprimer ou se laissé toucher sans se maîtriser un temps soit peu, pas avec sa belle et douce amie néanmoins...Il voulait garder son secret encore un peu, il avouerait une chose à la fois même si il n'avait pas vraiment choisi le meilleur ordre possible pour ses choses...La logique dont il était dépourvu quand il en avait le plus besoin , aurait voulu et aurait sans doute eu raison, qu'il avoua en premier lieu être le doux et compréhensif tigre de sumatra auquel elle adorait voler des câlin et des ronrons, à qui elle parlait de tout et de rien, à qui elle confiait ses larmes... et quand elle aurait cerné la chose, lui avouer ses sentiments amoureux , ce qui aurait été dans ce sens beaucoup plus simple à digérer que d'accepté l'amour, avoir confiance en celui -ci tout en continuant de voir se tigre comme un étranger à leur couple et apprendre finalement que ce tigre confident et là même personne que son amour ardant..Mais bon, il n'avait pas réellement choisit de péter son cable et de lui avouer son amour, c'était venu comme ça, comme une pulsion et son instinct de conservation n'avait eu aucun mot à dire , son cœur était le seul maître à bord et régné en tirant après avoir était autant malmené , rabaissé et massacré...Il la laissa quitter ses bras après quelques minutes, à contre cœur et acquiesça de nouveau à sa question.

_Oui, je le suis . Et ne t'excuse pas Seo...

Il avait plus que peur mais ne montrait pas cela, il le gardait pour lui pas la peine de dévoiler une telle chose alors que la jeune femme chat devait s'en douter, ils étaient si similaire , si proche bien que si éloigné qu'elle ne pouvait que le savoir...Il avait autant peur qu'elle lorsqu'il lui avait plongé le visage dans la pensine de force. Il la regarda patiemment, vider sa tête de ses tourment dans la pensine alors qu'il récupérait les siens qui pesaient leur poids sur son esprit...Quand elle eu fini , il inspira grandement et lui lança un dernier regard avant d'y aller ramassant tout son courage pour cela. Lire le cœur de sa bien aimée, n'était pas permis à n'importe quel homme, ça restait un privilège rare, malgré tout les sorts et objet créé pour lire l'intimité . Il refusa de laisser le premier souvenir le pénétrer mais ça ne changea rien … il le vit comme un spectateur omniscient , dans l'entièreté de la scène, connaissant par cœur son ressentit et son point de vu, et voyant défilé sous ses yeux et résonner dans sa tête celui de sa bien aimé … ça lui fit vraiment très mal, doublement même plus encore...Il ne la pensait pas..si fragile...et pourtant une petite voix dans sa tête riait et lui disait « je te l'avais bien dis ». Puis il quitta se souvenir là pour un autre encore plus désagréable, elle est un autre animporhe qu'il avait soudain envie de tuer... la noirceur de l'âme de Jae-sun, était véritable... si on n'y prenait pas garde il pouvait sombrer du mauvais côté... ainsi si il n'avait pas de maîtrise de lui même il matérialiserait ses envies..;toutes ses envies...Il s'en voulait...il émit un grondement bestial sans s'en rendre compte, grondement qui à cause du silence régnant dans la piece, résonna...Il était sauvage et profond si bien que la jeune fille eut pu croire qu'il s'agissait d'une tiers personne entrée dans la piece qui le produisait... Les poils de la nuque de Jae hérissèrent sous sa colère ...il griffa la table de ses ongles et serra les poings... Il avait manqué ça, il avait laissé ses moment tendre, ses baisers et ses rapprochement à un autre..il aurait du mal à se pardonner cela … à passer outre …. heureusement pour ce Kang Dae, les souvenirs s'estompèrent pour un autre jeune homme, un qu'il connaissait de loin pour l'avoir souvent vu avec l'objet de son puissant amour. Il s'aperçue après coup qu'avec ce Kang Dae elle arrivait à l'oublier et ça le fit serrer les dents... il réagissait parfois comme un animal, et ça le rendait fou, il ne savait pas qui de lui ou de la bête était le vrai Jae-Sun... Pour éviter une transformation du à la rage il se concentra sur les souvenir du première année...Il se demanda après avoir ressenti les sentiments naissant de son amour pour ce dernier, comment elle avait pu l'aimer lui pendant si longtemps, comment ses sentiments pour lui avaient chassé ceux pour Kim... il ne comprenait pas... vraiment pas... Il était mieux que lui, ou du moins semblait l'être...mais son coté impérial fut soudain satisfait et amusé par la suite que lui offrait la belle femme chat qui se tenait à ses coté, sa jalousie, ses sourire malicieux... et malheureusement aussi le torrent de leur plus belles perles de paroles échangé avec violence et passion...lui non plus n'en avait oublié aucune, souvent même elle résonnaient à l'unisson dans sa tête , dans ses rêves pour le torturer encore un peu plus...Puis elle montrait le tigre, le tigre qu'il était à son insu... lui montrant par conséquent qu'il était réellement important elle et l'enfonçant donc un peu plus … Jae-sun tombait, toujours plus bas... il se demandait si le puis aurait une fin pour lui ou si il était condamné à toujours chuté sans jamais voir le wonderland...la phrase final le fit cependant sourire autant qu'elle lui faisait mal... Il su d'instinct que c'était tout et se redressa et fut directement capturé par le regard noisette de sa belle, qui lui semblait aussi limpide que de l'eau à son tour... il respecta le silence l'espace d'une minute...malgré ses yeux encore plus embrumé par les larmes qu'avant de plonger dans la pensine...Il esquissa un sourire , qu'il n'offrait qu'a Seo Suk bien qu'elle ne le savait sans doute pas.


_Je t'aime.... Et je te remercie de m'avoir laisser lire ton cœur... si tu le permet … je me rattraperais, je te rendrait le bonheur que je t'ai volé...chaque baisers qu'on aurait du échangé, tous les je t'aime que j'ai gardé, je te les rendrait en double...


C'était bel et bien là, une déclaration et une demande... après tout rien n'avait été formulé clairement et il ressentait le besoin d'entendre un oui, il voulait qu'elle dise oui pour sortir avec lui, comme si ce oui serait la signature d'un contrat d'amour … Il s'approcha, colla son front au sien et murmura contre ses lèvres .

_Je veux être avec toi Baek Seo Suk , comme je n'ai jamais voulu être avec personne... j'aimerais être avec toi pour toujours déjà... avoir mon futur à tes côté... Je sais que c'est insolent d'espérer cela dans ma position mais...

Il se mit à genoux en lui prenant une main qu'il baisa comme un prince de conte de fée et la regarda dans les yeux.

_mais je t'en supplie accepte...sois la mienne comme je suis tiens...laisse moi t'offrir le meilleur de moi même et vaincre grâce à ta force les démons de mon âme...libère moi de mes chaînes pour m'attacher avec les tiennes.


Il resta au sol, à la regarder dans les yeux et l'attira à lui avec douceur pour écouter ses paroles, la serrer dans ses bras et l'embrasser encore de nombreuse fois..laissant amour et passion se mêlaient avec harmonie à leur baisers ainsi échangé... Soudain il prit conscience qu'ils n'étaient pas seul au monde, loin de là même car dans un frac assourdissant la vieille porte de boit s'ouvrir et claqua contre le mur laissant apparaître des élèves de première année qui chahutaient, un regard un seul de Jae-sun sur eux les fit détaller en courant en s'excusant et refermant la porte...Il sourit amusé par la scène,s on cœur était léger et lui permettait à présent ce genre de réactions.


_Je fais..si peur que ça ?


Malgré tout, il était épuisé comme jamais il ne l'avait été … notre économiseur d'énergie, ne recommencerait pas de telle scène de si tôt , il s'arrangerait d'ailleurs pour qu'elles n'arrivent plus jamais... Il contempla Seo Suk avec amour avant de murmurer, les larmes de nouveaux aux yeux.

_Seo ...suk... dis moi que je ne vais pas me réveiller dans quelques instant...seul dans mon lit...que tout ceci est bien réel... que tu es bien là..dans mes bras... s'il te plait.. dis le moi...

Elle pouvait enfin contempler toute la poésie que l'être de Jae-Sun, la fragilité qui le composait, sa timidité... il était tel une rose, fin et délicat, magnifique et dangereux... Elle pouvait à présent le cueillir et apprécier son parfum. Il était pour de bon à elle, et écrirait sous ses soupires de muses, une histoire qui se voudrait sans fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Baek Seo Suk
POINTS : 70
ÉLÉMENT : Feu
SITUATION : omnibulé par une beauté froide qui met mon coeur dans tout ses états. Que faire face à Jae-Sun?
Femme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois d'Orme, cheveu de Vélane.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Dim 3 Mar - 22:55


Seo Suk frissonna en entendant le grognement inhumain résonner dans la pièce. Instinctivement, ses yeux firent le tour de la pièce sans desceller la moindre trace d’être vivant à part lui et elle. La femme-chat posa alors son regard sur son corps tout en entier qui semblait bouillir. Comme si elle ressentait ses émotions partager eux siennes, elle frissonna et s’accroupi, venant passer ses bras autour de ses jambes tout le long du voyage de Jae-Sun dans son cœur. Elle savait pertinemment que des choses le mettrait hors de lui, mais elle ne voulait l’épargner en rien. La fureur dont faisait preuve l’animorphe n’étonna qu’à moitié Seo suk, et elle était tellement perdu dans ses pensées qu’elle ne fit pas attention aux griffage de table et autre énervement distinct. Quand il ressortis de la pensine quelques minutes après, la troisième année se redressa. Son sourire la fit frissonner une nouvelle fois, et ses paroles la chamboulait. Comment voulait-il réparer ce qui était déjà anéanti. Il voulais réessayer ? était-ce possible entre ces deux la ?

Le contact de l’animorphe sur la femme-chat la fit se coller à lui sans qu’elle ne réfléchisse, fermant les yeux pour mieux enregistrer tout ce qu’il disait. « Est-ce qu’on va continuer à souffrir, Jae-Sun ? » Elle avait murmurer alors qu’il reprenait déjà son discours, faisant battre son coeur un peu plus vite à chaque mot. Bien sur ce n’était pas son style de romance, elle trouvais cela bizarre, mais c’était Jae-Sun qui se dévoilait à elle dans son entièreté. « Est-ce que c’est vraiment une bonne idée ? » Seo Suk se blottis ans les bras protecteur et rassurant de l’animorphe. « Jae-sun, je... Est-ce qu’un jour nos âmes arrêterons de souffrir si on fait un bout de chemin ensemble ? » La femme chat avait enfoui son visage dans le cou du plus jeune avant de relever la tête pour que leur lèvres se rencontre avec une infini douceur. « Je t’aime... stupide personne qui me rend folle. » souffla t-elle au creux de son oreille en signe d’acquisitions. Elle voulu rajouter quelque chose quand la vieille porte en bois frappa le mur de pierre dans un bruit sourd. Un sursaut de la part de la femme-chat alors que son compagnon les regardait détaller. Un sourire en coin étira les lèvre de la femme-chat à la question de l’animorphe. « Tu es effrayant. »

En voyant les larmes perler aux coins des yeux bridés de son amour, celle de Seo Suk ne se firent pas très longtemps attendre. Alors que comme plus tôt, une seule larme roula sur sa joue, la femme-chat vint prendre avec douceur le visage de l’animorphe entre ses mains et vint l’embrasser en lui transmettant tout l’amour qu’elle pouvait lui offrir « Tu ne rêves pas, Jae-sun. On est vraiment assis dans une salle de classe vide, comme deux débiles, à pleurer. » Le petit rire félin de la demoiselle résonna dans la pièce en emportant avec cette nouvelle joie tout leur maux et leur pleurs dans des souvenirs lointain. Une nouvelle page de leur histoire venait de s’ouvrir, et la jeune femme espérait y voir écrite beaucoup de jolies choses. Pour l’heure, il lui était encore difficile de croire que l’homme qu’elle tenait dans ses bras était le même que précédemment. Elle planta son regard félin dans celui de sa moitié, puis sans crier gre, vint enfouir à nouveau sa tête dans son cou, le serrant de plus fort qu’elle pouvait. « Ne me quitte plus jamais... jamais, jamais.. Si tu le fais, je te déchiquète et sème tes restes dans les différentes partis de l’île.. ». On aurait pu croire qu’elle plaisantait, mais sa peine avait été si grande qu’elle ne voulait plus jamais devoir y repenser ou pire, le revivre. Le temps passait peut-être lentement, peut-être vite, elle ne pensait plus à rien à part à l’homme qu’elle serrait avec affection contre elle. Comme un chaton perdue, elle s’y était accroché avec un nouvel espoir naissant. « On devrait sortir d’ici... » dit-elle toujours pendue à son cou, refusant de se détacher de lui.



« be good, be romantic, be polite, be careful, be discreet..
Be excessive, but be mine.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chikibang.tumblr.com/
avatar
Lee Jae-sun
POINTS : 68
ÉLÉMENT : feu
SITUATION : en couple avec l'ombre de mes tourment, la lumière de mes jours heureux...Seo Suk ♥
Animorphe

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : bois de frêne, 37.5 cm , ventricule de coeur de dragon
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   Jeu 7 Mar - 16:49

La jeune femme chat posait des questions auxquelles il répondait par des regards des plus expressif, il n'avait plus besoin de mots pour se faire comprendre, bien qu'il lui parlait en même temps. Il sourit quand elle répondit à son tour à la question qu'il avait posé après l'intrusion. Il l'embrassa dans le cou doucement malgré ses larmes . Et le discours qu'il tint tout à la suite...Les yeux dans les siens. Il ne pouvait plus la lâcher du regard , il ne voulait plus non plus d'ailleurs... elle, elle était enfin à lui... enfin dans ses bras, enfin ils échangeait des baisers...il se sentait bien malgré tout, plus que bien. Elle le rassurait comme jamais on ne l'avait fait . Et ainsi son rire légers et discret se joignit à celui de sa superbe petite amie...Il allait parler mais elle s'était blottit contre lui de nouveau et le pressé si fort qu'il hésita à bouger ne serait-ce que d'un pouce... Son cœur battait si fort après ses mots qu'ils pouvaient tous les deux l'entendre … Il resta un peu silencieux, essayant de ne pas se transformer ni de partir sur sa planète perso, tellement il était heureux... Savait-elle à quel point elle le comblait déjà ? Pensait-elle à tout ça ? Il savait pertinemment qu'elle était sérieuse.. il la connaissait assez pour ça et la comprenait parfaitement... Il ne voulait plus lui faire revivre ses deux dernière année...

_Jamais Seo jamais... je suis prêt à faire un serment inviolable tellement je t'aime... Seo Suk... je te promet , tout ceci n'est pas à la légère...


Il l'embrassa sur les cheveux et la câlina , un temps indéterminé … il était perdu dans une bulle amoureuse.. rien d'autre ne comptait hormis la jolie chatonne qu'il gardait précieusement dans ses bras , il pouvait rester comme ça.. infiniment .. il soupira d'aise et l'embrassa sur les lèvres plus que tendrement avant de répondre à son invitation. Il l'embrassa encore en se redressant et la redressant d'un même mouvement calme … il sourit contre ses lèvres et lui pris une main en enroulant ses doigts aux siens pour rester lié à elle ...il sorti sa baguette et fit apparaître un fin et léger lien rouge , doux et chaud qui se noua autour de ses mains, personne ne les feraient se lâcher, il lui caressa le visage. Personne d'autre qu'eux pouvait voir se liens mais pas la peine de le voir pour comprendre où ils en étaient enfin...ils ne seraient assurément pas les seuls à être heureux de leur situation...vu qu'ils ficheraient sûrement la paix à leurs souffres douleur... Il l'embrassa langoureusement à nouveau... impossible de quitter la pièce sans un tel baisers...


_On n'a ...qu'à se balader jusqu'à l'heure du repas... si ça te vas... Seo.

Sa main libre glissait sur sa joue avec une tendresse féline... Il lui offrit un dernier sourire et sortit en dehors de la salle laissant flotter derrière eux la pensine assez haut pour que personne ne se la prenne dans la tête...ce qui aurait certainement fait rire Jae-Sun , sans l'ombre du moindre de doute. Les gens présent dans le couloir ne semblaient avoir bugué en ayant constaté qu'ils se tenaient la main amoureusement, comme à son habitude cependant notre animorphe favori ne leur porta pas pas une once d'attention, même encore moins que d’ordinaire...car il n'avait d'yeux que pour la sublime créature qui avançait à ses côtés. Il pris le chemin de la maison des snowfall pour laisser la pensine mais il n'eut pas besoin de s'y rendre, il demanda a un jeune snowfall légèrement, bon d'accord, absolument effrayé de remettre la pensine sur son lit... le jeune garçon ne trouva rien d'autre à dire que oui d'accord et filé en galérant pour ranger la pensine pendant que jae regarda sa compagne.

_désolé... je pense que... je ne serais jamais « normal » avec les autres...

Il caressa sa main du pouce avant de prendre le chemin qui les mèneraient à n'importe quel autre endroit pourvu qu'ils restaient ensemble au maximum, pendant le repas, il ne la perdait pas des yeux, et laissait les rumeur sur eux se faire dans des petits coins de tables.... Leur histoire ne faisait que commencer... le prologue venait enfin de se terminer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne crains aucun mal, mais l'amour me tue [PV seo ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANIMA ::  :: HALL D'ENTRÉE-