AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Traped in a corridor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kim Hae Ri
POINTS : 18
ÉLÉMENT : Eau
SITUATION : Célibataire~
Humain

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de hêtre - 20,5 cm - Poil de licorne
INVENTAIRE :

MessageSujet: Traped in a corridor   Mar 6 Nov - 17:52

&&
Traped in a corridor


J’entrais dans la salle de classe, la sachant vide et m’assis sur une table, posant mon sac à côté de moi. Eli quitta mon épaule et se mit à voler partout dans la pièce en roucoulant. Il voulait sortir mais pas moi. Et je n’avais aucune envie de lui faire plaisir, aujourd’hui. J’étais crevée et ne demandais qu’à lire en paix. J’étais habituée à être embêtée par Eli lorsque je lisais aussi il ne me dérangeait plus. Mais les autres élèves n’étaient pas habitués, eux. J’avais donc dû quitter la bibliothèque suite à un bon nombre de plaintes, la plupart étant de la bibliothécaire elle-même.

Je sortis le livre que j’avais commencé et le posais sur mes jambes, commençant à lire avidement. Eli se posa à côté de moi, sachant sa guerre perdue d’avance et roucoula doucement. Je libérai une de mes mains pour le caresser et je suis persuadée que s’il l’avait pu, il aurait soupiré avant de venir se coucher près de moi. Je le caressais distraitement, l’histoire de la guerre des gobelins accaparant toute mon attention. J’en oubliais presque les autres choses que j’étais censée faire. Genre des devoirs. Devoirs que je n’avais pas amenés avec moi. Il allait donc falloir que je remonte dans le dortoir les chercher avant de les faire.

Cinq heures sonna et je soupirais, refermant le livre d’un coup sec, réveillant en sursaut ma chère colombe. Eli roucoula d’indignation amis je l’ignorais en sautant au sol. Je rangeais le livre dans mon sac et sortis de la salle, sachant très bien que mon compagnon me suivrait après avoir hésité un peu. Après quelques secondes, mon ami roucoula de colère avant de venir se poser sur mon épaule. Il planta ses serres dans mon épaule et je l’ignorais : mes épaules étaient protégées, comme toujours.

Il y avait beaucoup de monde qui circulait dans les couloirs, évidemment, m’agaçant légèrement. Pourquoi les gens étaient obligés d’être aussi bruyants ? Je montais les escaliers jusqu’à la tour du dortoir. Je saluais avec un faux sourire le portrait de notre « gardienne » avant de lui donner le mot de passe. Elle prit de mes nouvelles et moi aussi, comme toujours, puis je pus passer. Je récupérais mes devoirs et repartis, me dirigeant vers la bibliothèque qui serait plus calme que le dortoir ou notre salle commune. Eli se fit signaler à nouveau et je soupirais avant de m’approcher d’une fenêtre. Sans un regard pour les passants, je l’ouvris et pris mon compagnon. Après une caresse et un baiser, je le laissais s’envoler par la fenêtre. Je le regardais s’envoler vers la forêt, ne pouvant m’empêcher de penser à celui qui me l’avait offert lorsque j’avais appris que je passais en deuxième année avec succès, l’année dernière. Il l’avait vu naître et l’avait chéri rien que pour pouvoir me l’offrir. Je me détournais de la fenêtre pour reprendre mon chemin.

Il y avait vraiment trop de gens pour moi, dans ces couloirs aussi je me permis de prendre un passage secret qui allongeait légèrement le chemin mais me garantissait un calme royal. J’arrivais à l’étage de la bibliothèque et allais donc devoir quitter le couloir secret. S’il était plus confortable, je travaillerais volontiers dedans. Alors que je le quittais, je vis quelqu’un qui semblait vouloir l’emprunter aussi. J’écarquillais les yeux en reconnais Jung Liän. Tout ce que je savais de lui était qu’il était en deuxième année et maîtrisais très bien la foudre. Trop bien. Je m’écartais immédiatement de son chemin, me retrouvant à nouveau dans le passage. Je tremblais presque tellement j’étais proche de lui. Je voulais reculer mais n’y arrivais pas. Je me contentais de le fixer, sachant très bien que mes yeux exprimaient tout l’effroi que je ressentais.


❝Out of side. Out of mind. Out of time. To decide. Do we run ? Should I hide ? For the rest of my life. 30 minutes a blink of an eye. 30 minutes to alter our lives. 30 minutes to make up my mind. 30 minutes to finally decide. 30 minutes to whisper your name. 30 minutes to shoulder the blame. 30 minutes of bliss thirty lies. 30 minutes to finally decide. Can we fly ? Do I stay ? We could lose, we could fail. Either way, options change, chances fail, trains derail...❞ 30 Minutes, t.A.T.u.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jung Liän
POINTS : 0
ÉLÉMENT : Foudre
SITUATION : Amoureux ... ?
Homme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de Guayacan Real, 22cm, sang de sirène.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   Dim 11 Nov - 0:04

    En général, la journée de la blondie se résumait à deux ou trois choses qui revenaient jour après jour. Il se levait en retard, prenait une douche rapide, enfilait son uniforme, se coiffait et après avoir asphyxié Gayl de laque, il l’attrapait, la posait sur son épaule et partait en cours. Le sunblade dormait pendant les cours qui ne l’intéressaient pas, se réveillait dix minutes avant la fin histoire de copier sur son voisin ce qu’ils avaient fait pendant sa sieste. A midi, il filait manger avec Seo Suk, se battait cinq minute avec Chan Hee, enchainait avec deux ou trois conneries avec Shin Ji puis aller dormir avec Kang Dae. Jusqu’au cours de l’après-midi ou tout ce petit rituel reprenait de plus belle. A la fin des cours, il s’habillait bien plus flashy et passais son temps à marcher dans les couloirs, en quête de quelques activités avec de nouvelles tête, quelles qu’elles soient, ou il recommençait approximativement ce qu’il avait fait le midi. Et bien aujourd’hui ne dérogeai- absolument pas à la règle.

    7H30. Jinachil su eobseo, ohoh~ shigan jom naejwoyo nan jeonha- … La main de l’étudiant s’écrasa sur son portable, faisant taire JR & JB sur Hooked. D’ailleurs, c’est dingue comme il lui ressemblait … Les yeux à peine fermé, il se rendormit, pensant qu’après tout, il commençait à 8H et avait bien le droit de se reposer cinq minutes de plus. Les yeux à peine fermés, il se rendormit jusqu'à 7H50. Hurlant en voyant l’heure, il se déshabilla sur le chemin de la douche et s’y jeta. Se lavant rapidement, il se contenta de se secouer en guise de séchage et sauta dans son uniforme. Les cheveux trop mouillés pour les coiffés, il décida qu’il s’en occuperait à midi, tant pis. Choppant Gayl, il courut jusqu’au cours d’approfondissement des dons héréditaires. Malheureusement, il avait besoin de ce cours pour se maitriser. Obliger de rester debout, il enchaina avec le cours de créatures magiques (où il dormit), celui de potions (où il resta éveillé) et celui de sciences médicales (où il resta éveillé, intéresser grâce à ses nombreuse bagarres). Midi sonna, enfin. Empruntant un miroir à une jolie blonde qui passait, il se recoiffa rapidement et jugea que ça irait pour le reste de la journée. Enchainant avec d’autres cours dont il ne se souvenait même pas le nom, la sonnerie annonçant la fin de son supplice le sauva, une nouvelle fois, d’une réprimande pas bien loin.

    Fonçant à sa chambre, la blondie changea très rapidement de vêtement, optant pour quelque chose de très voyant. Un cuir rouge collé des fesses jusqu’aux chevilles, un T-shirt « Born To Win » (x) pour femme (Peu importe, il aimait ses hanches et trouvait qu’elles ressortaient mieux dans des vêtements de fille.) et des DC Shoes montante rouge et noire (x), il s’admira dans sa glace et décida qu’il manquait quelque chose. Attrapant un bonnet Goomba (x) dans son armoire, il le vissa sur ses cheveux et décida que cette fois, il était parfait. Resserrant une dernière fois ses lacets, il remit sa gerboise sur son épaule et parti en quête d’une occupation.

    Marchant le long des couloirs, il décida assez rapidement qu’il était bien trop fatigué pour trouver de nouvelles têtes à embêter ou à câliner. La blondie fît deux ou trois fois le tour des bâtiments sans réussir à trouver Kang Dae, donc il décida daller dormir seul, dans sa piaule. Et il décida aussi de prendre un passage rarement fréquenter, parce que plus il y avait de foule autour de lui et plus il était fatigué. Seulement voilà. Il pensait pouvoir rentrer tranquillement, sans accros ni petite altercation, mais elle était là, en plein milieu du passage. Comme pas hasard. Pratiquement personne ne passait par là, lui y compris, mais il fallait que pile à l’heure où il se décidait pour quasi la première fois d’emprunter cette route, elle s’y trouve également. Cette espèce de brune maigre et plate comme une planche à pain, bien trop proche de ses bouquins. Kim Hae RI. Enfin à la limite, ça ne le gênait pas. Ce qui l’emmerdait royalement par contre, c’était la peur qu’il pouvait lire dans ses yeux. Et plus il s’approchait, plus c’était flagrant. A peine un mètre les séparait. Un sourire aux lèvres, il se décida à agir. S’approchant d’elle jusqu'à ce que son dos soit contre le mur, il plaqua ses mains de chaque côté de ses épaules, la forçant à rester devant lui. Sachant très bien que la proximité dérangeait la jeune fille, le jeune sadique se colla presque à la brune, rien que pour voir sa réaction. Enfin, si elle en avait une.

      Liän – « Alors poupée, qu’est-ce que tu comptes faire maintenant que tu es bloquée, hein ? »


    Elle allait le détester et il s'en foutait. Pour lui montrer (Quoi que, il ne l’aurait jamais fait) qu’il était prêt à bien des choses pour la retenir contre son gré jusqu'à ce qu’il obtienne ce qu’il voulait, il fît éclater un minuscule éclair à quelques dizaines de centimètres d’eux. Il n’était pas bien imposant, ne mesurant pas plus d’un mètre de haut. Seulement, l’avertissement était donné. « Dit moi ce que je veux savoir ou je te l’arracherais de force. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kim Hae Ri
POINTS : 18
ÉLÉMENT : Eau
SITUATION : Célibataire~
Humain

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de hêtre - 20,5 cm - Poil de licorne
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   Dim 11 Nov - 9:43

J'avais stupidement espéré qu'il passerait son chemin sans rien dire mais non. Au contraire, il me regarda et je pus voir sa colère. La terreur m'envahit encore plus alors qu'il s'approchait. Combien de fois avais-je vu mon père me regarder comme ça avant de s'approcher et de me gronder ?

J'étais morte de trouille. Il était très près, beaucoup trop près. J'étais presque sur le point de m'évanouir et il semblait presque aimer ça. Il s'approcha un peu plus de moi, ses mains placées contre le mur, autour de moi. Je n'avais nulle part où aller.
- Alors poupée, qu’est-ce que tu comptes faire maintenant que tu es bloquée, hein ?
En d'autres circonstances, je l'aurais giflé pour m'avoir appelé « poupée » mais je n'étais pas en position de. J'avais peur qu'il ne réagisse d'une mauvaise façon et j'avais tout à fait raison d'avoir peur. J'étais incapable de lui répondre aussi il perdit patience et fit la pire chose au monde. Il lâcha un éclair près de nous.

La panique m'envahit et je ne pus retenir un petit cri de panique en glissant à terre, me cachant les oreilles. Je me rendis compte que je ne maîtrisais plus mes tremblements et devais ressembler à une feuille s'accrochant désespérément à son arbre en plein automne. Je cachais mes yeux en sentant les larmes commencer à couler. Même Seo Suk n'était jamais allée jusque-là. J'avais les yeux fermés et n'entendais plus aucun bruit, consciente que même si il y avait des gens autour du passage, ils ne nous entendraient pas. Je tentais de me calmer mais j'étais trop effrayée pour.

Je refusais d'enlever ma main pour regarder Liän qui ne devait sans doute rien comprendre à la situation. Je n'osais pas partir, de peur qu'il ne recommence. Qui savais comment il pouvait réagir si jamais je tentais de m'en aller ? Je ne lui avais jamais parlé et ne pouvais donc pas savoir si oui ou non il était comme Seo Suk ou plutôt comme Kang Dae. Je savais qu'il s'entendait bien avec les deux mais ça ne m'aidait pas. Kang Dae était tellement stupide qu'il aurait très bien pu décider de dormir en compagnie d'un tyran sans le savoir.

Je me rendis compte que même si Liän me laissait partir, je serais incapable de bouger. Je n'avais plus de force dans les jambes et ne pouvais décemment pas partir comme ça. Je devais ressembler à un épouvantail. Je faisais moins attention à mon apparence que d’autres filles mais je n'en étais pas non plus au point de me montrer en publique alors qu'il était évident que mes yeux étaient rouges. En plus, j'étais incapable de m'arrêter de pleurer. Je ne voulais qu'une chose, m'en aller loin, très loin. J'étais même tentée de retourner chez moi, pour la première fois depuis que j'étais arrivée ici, l'année dernière.

Je fermais mes yeux, tentant d'arrêter de pleurer mais j'en étais incapable. C'était la première fois que je parlais à Liän et vice versa mais ce qu'il venait de faire ne me donnait pas du tout envie de lui parler. Il avait réussi à se faire haïr dès le moment où il me parla.

Spoiler:
 


❝Out of side. Out of mind. Out of time. To decide. Do we run ? Should I hide ? For the rest of my life. 30 minutes a blink of an eye. 30 minutes to alter our lives. 30 minutes to make up my mind. 30 minutes to finally decide. 30 minutes to whisper your name. 30 minutes to shoulder the blame. 30 minutes of bliss thirty lies. 30 minutes to finally decide. Can we fly ? Do I stay ? We could lose, we could fail. Either way, options change, chances fail, trains derail...❞ 30 Minutes, t.A.T.u.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jung Liän
POINTS : 0
ÉLÉMENT : Foudre
SITUATION : Amoureux ... ?
Homme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de Guayacan Real, 22cm, sang de sirène.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   Dim 11 Nov - 17:46

    La réaction qu’attendais Liän ? Il en avait plusieurs en tête. Il s’imaginait bien recevoir une gifle d’Hae Ri. Oh ce qu’il se serait énervé ! Et gare à elle. Il n’avait jamais eu de considération particulière pour les femmes. Pour lui, un humain est un humain, qu’il possède deux X ou juste un. Alors il n’aurait pas hésité une seconde à sortir les griffes ou à la griller avec un ou deux éclairs. Lui, un goujat ? Non. Il avait juste appris au fil des années tous ceux qui portaient des seins n’étaient pas forcément fait que de douceur et de tendresse. Après tout, tout le monde pouvait fermer le poing et frapper. Sinon, il la voyait le pousser et s’en aller, tout simplement. Bien qu’il l’aurait suivie et attraper quelques mètre plus loin, c’était une initiative que la brune aurait pu prendre. Une initiative qui l’aurait énervé encore un peu plus, mais peu importe, elle ne pouvait pas se douter de ce qu’il fallait faire ou non avec lui. Le frapper ou fuir, c’était bel et bien ce à quoi il s’attendait. En tout cas, ce qu’il ne prévoyait, c’était ça.

    Le cri que lâche Hae Ri surprit Liän, complètement perdu. Qu’est-ce qui lui prenait ? Il avait l’habitude de la voir sûre d’elle, confiante. Et là, le moindre petit éclair et elle hurlait ? Il ne fallait pas abuser. Prit d’une incompréhension totale, il la dévisagea, tentant plus mal que bien de comprendre ce qui se passais. La panique qu’il put lire dans ses yeux le convaincu que ce n’était pas un stratagème – très bien trouvé ! – pour le dissuader d’insister. Elle était réellement apeuré, et le ait qu’elle se laisse glisser au sol en était une autre preuve. Elle posa ses mains sur ses oreilles, comme pour se préserver des sons environnant. Seulement, dans ce couloir si peu fréquenté, il n’y avait que leurs deux respirations à écouter. Est-ce que c’était le bruit du tonnerre qui l’avait effrayé ? En tout cas, elle se mit à trembler comme si la terre se fendait sous ses pieds. Puis, la jeune fille fît passer ses mains sur son visage, comme pour se cacher. Cependant, à par pour dissimuler des larmes, à quoi pouvait bien servir se geste ? La blondie ne comprenait strictement plus rien à ce qui se passais avec elle. Décidément …

    Le sunblade se laissa tomber à genoux devant Hae Ri, cherchant ce qui avait pu se produire dans sa tête. Est-ce qu’il était si effrayant que ça ? Il n’était pas réellement musclé, ni large ni carré. Plus le fait qu’il portait un magnifique Goomba sur le haut de son crâne, sa réaction ne devait pas venir de là. Il se rendit d’ailleurs compte que pour intimider quelqu’un, habillé comme ça, ça ne fonctionnerait pas. Donc il était bel et bien inconcevable que se soit lui qui ait fait peur à la starlight. Alors c’était la foudre ? C’était ça qui avait rendue toute chose la pauvre femme. Soupirant, Liän s’approcha un peu d’elle, mais pas trop cette fois. Il ne cherchait pas à l’effrayer d’avantage. Quoi que, si ça venait de son pouvoir, pourquoi avait-elle directement peur de lui ? Il en avait clairement marre, et cette histoire le saoulait déjà.

    Posant une main sur son épaule et l’autre sur l’une de ses mains, il l’écarta doucement du visage de la jeune brune. S’il était resté fidèle à lui-même, il l’aurait prit dans ses bras, dit deux ou trois mots gentils et ça se serait arranger. Pourtant … Il avait le sentiment que cette fois, tout ne s’arrangerais pas avec un beau sourire et deux ou trois excuses. Et puis il s’en voulait. Il n’était pas particulièrement sensible, mais faire pleurer quelqu’un n’était clairement pas dans ses habitudes. De douleur, à la limite, mais pas comme ça. Alors intérieurement, il essayait de se décharger de sa culpabilité, sans y parvenir. « Elle pleure trop facilement aussi ! » Soupirant à nouveau, il chercha un mouchoir dans ses poches. Bien évidemment, il n’en avait pas. Alors il se contenta de la regarder, un air sincèrement désolé sur le visage.

      Liän - « Je suis désolé, mais qu’est-ce qui s’est passé ? »


    Regardant autour d’eux quelque chose qui pourrait faire office de mouchoir, il ne trouva rien. Enfin presque rien.

      Liän – « J’ai pas de mouchoirs mais … Si tu veux j’te prête mes mains. Ou mon T-shirt … »


Dernière édition par Jung Liän le Dim 11 Nov - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kim Hae Ri
POINTS : 18
ÉLÉMENT : Eau
SITUATION : Célibataire~
Humain

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de hêtre - 20,5 cm - Poil de licorne
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   Dim 11 Nov - 18:23

Je refusais de le regarder en face, brûlante de honte. Jamais je n'avais laissé quelqu'un me voir comme ça. Si je n'avais pas encore un semblant de dignité, je me serais jetée dans ses bras en pleurnichant comme une gamine. Mais non. J'avais dix-sept ans et non cinq.

D'un geste doux, il enleva une de mes mains et je m'empêchais d'enlever sa main. Il posa son autre main sur mon épaule et je frissonnais de la tête aux pieds. Je tentais désespérément de me calmer, le bruit de l'éclair résonant encore à mes oreilles. J'eus enfin le courage de le regarder dans les yeux et l'envie de me blottir contre lui m'assaillit à nouveau, beaucoup plus forte qu'avant. Mais non. Qui savait comment il allait réagir ? N'importe qui de sain d'esprit me repousserait. J'étais en larmes et tremblaient comme une feuille.

Liän me regardait avec une gentillesse qui tranchait vraiment avec l'expression qu'il avait quelques instants plus tôt. Il ne ressemblait plus du tout à mon père et ça me soulageait beaucoup.
- Je suis désolé, mais qu’est-ce qui s’est passé ?
J'essuyais mes yeux, ignorant le fait que les larmes perlaient encore aux coins de mes yeux. Il fallait que je dise quelque chose. Il était clair qu'il n'allait pas lâcher un deuxième éclair mais on ne sait jamais...
- J’ai pas de mouchoirs mais … Si tu veux j’te prête mes mains. Ou mon T-shirt …
Je souris faiblement, me rendant aussitôt compte de ce que je venais de faire. J'avais souri. A lui. Je commençais sérieusement à regretter d'avoir pris ce passage. Si je ne l'avais pas pris, j'aurais certes été mal à l'aise et agacée par tous les élèves bruyants mais, au moins, je n'aurais pas croisé son chemin et rien de tout ça ne serait arrivé. Il ne m'aurait pas effrayée par erreur, je n'aurais ainsi donc paniqué et il ne m'aurait jamais vu aussi faible. J'avais brusquement envie de partir et de me glisser sous la couette de mon lit pour pouvoir tranquillement lire, oubliant ainsi tout ce qui c'était passé.

Je respirais calmement, tentant de maîtriser les battements de mon cœur qui avait perdu depuis longtemps son rythme calme et habituel. Je le regardais à nouveau et ouvris la bouche pour parler mais ma gorge était trop sèche. Je la raclais avant de finir par réussir à parler :
- Je...Désolée...
Je ne trouvais rien d'autre à dire. Après tout, il était évident que j'avais peur de l'orage. Il ne servait donc à rien que je lui dise ce qu'il pouvait voir de lui-même. A part ça, j'aurais très bien pu lui demander d'oublier ce qu'il venait de voir mais j'en aurai été incapable. Après tout, il venait de me proposer de salir son t-shirt ! Je n'allais donc pas lui demander de faire comme si on ne s'était jamais croisés...Il méritait un mot gentil ou une explication. Mais il n'y avait rien à expliquer. Aussi je m'étais simplement excusée.

Mon cerveau tournait beaucoup plus vite que d'habitude. Il fallait que je trouve quelque chose à dire, n'importe quoi. Le problème était que je ne parvenais pas à trouver ce n'importe quoi. Je tentais de gagner du temps en m'essuyant à nouveau les yeux, une réponse apparaissant immédiatement.
- Ça va aller, merci...


❝Out of side. Out of mind. Out of time. To decide. Do we run ? Should I hide ? For the rest of my life. 30 minutes a blink of an eye. 30 minutes to alter our lives. 30 minutes to make up my mind. 30 minutes to finally decide. 30 minutes to whisper your name. 30 minutes to shoulder the blame. 30 minutes of bliss thirty lies. 30 minutes to finally decide. Can we fly ? Do I stay ? We could lose, we could fail. Either way, options change, chances fail, trains derail...❞ 30 Minutes, t.A.T.u.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jung Liän
POINTS : 0
ÉLÉMENT : Foudre
SITUATION : Amoureux ... ?
Homme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de Guayacan Real, 22cm, sang de sirène.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   Mar 13 Nov - 21:53

    A la grande surprise de Liän, elle ne se cacha pas plus longtemps, le laissant faire. Alors Hae Ri pleurait bel et bien … Un sentiment de culpabilité dix fois plus puissant que le précédent lui serra le cœur d’une main de fer. C’est comme si quelqu’un s’était décidé à forer dans son organe. C’était quelqu’un pour qui il ne nourrissait pourtant aucune affection auparavant, c’était même plutôt le contraire. Elle l’énervait, l’agaçais. Puis ce n’était pas comme s’il n’avait jamais rit d’elle avec Seo Suk, au contraire. Il ne sentait rien de bien émaner de cette femme, mais maintenant … Cette image fragile flottait dans sa tête, comme si ses pensées s’étaient figées pour le laisser regarder à son aise ce qu’il avait fait. La snowfall était roulé en boule contre un mur ou il l’avait poussé, et ses larmes coulaient, ruisselant le long de ses joues parce qu’il s’était mal comporté. Elle réveillait tout à coup comme un sentiment de mère poule en la blondie, un besoin de la voir aller bien, de la protéger et de ne plus jamais laisser personne d’autre lui infliger ce supplice. Alors oui, niveau soupe-au-lait, on n’a pas encore trouvé pire que lui. On a cherché, mais on n’a vraiment pas trouvé.

    Et puis la brune esquissa un sourire. En le regardant lui. Un tout petit début de sourire qui lui était adressé. Un simple mouvement de lèvre ne l’avait jamais autant soulagé de sa vie. On venait de lui retirer un poids des épaules. Oh certes, il se doutait qu’elle lui en voudrait, peut-être même irait se venger et le haïrait du plus profond de son être. Mais là, tout de suite, en la voyant lui sourire, un rêve de gamin enfoui s’était réveiller, une nouvelle galaxie était apparut. Cette planète où rien ne va jamais mal bien longtemps, où il suffit d’un sourire pour que tout aille bien, ce joli petit endroit où un rien, un petit prince vient toujours nous relever, qu’il nous soi propre ou non. Finalement, le raclement de gorge de son vis-à-vis lui rappela rapidement la situation ; « Abrutit, tu viens de faire pleurer une pauvre fille qui ne t’a rien fais et tu rêve de Petit Prince. Prend tes responsabilités ! »

      Hae Ri – « Je … Désolée … »


    C'est elle qui s’excusait ? La ‘’ victime ‘’ s’excusait a à ‘’ l’agresseur ‘’ ? Bien sûr ! Et on donnait aux voleur le double de ce qu’ils nous ont pris, on enfermait en prison tous les braves et honnêtes citoyens en laissant courir les voleur, violeur et tueur ! Resserrant la main de la jeune fille qu’il avait gardée dans la sienne, il s’empressa de lui répondre.

      Liän – « C’est pas à toi de t’excuser … Pardonne-moi, j’ai clairement merdé. »


    Puis quand la jeune fille lui annonça qu’elle allait bien, il eut une sensation étrange. Il n’était pas du tout soulagé, ni même heureux. Non. Il se sentait d’avantage coupable. Il était venu l’agresser, la mettre dans cet état, mais elle se disait désolée et lui déclarait calmement qu’elle allait bien. Posant une main sur ses cheveux, il hésita à la rapprocher de lui pour l’enlacer. Il avait peur. Le ‘’ grand fauve ‘’ craignait que se soit mal pris par son vis-à-vis. Alors se résignant à ne pas le faire, il ébouriffa ses cheveux.

      Liän – « C’était le tonnerre, je me trompe ? »
[Oulé, j'aurais mieux fait, désolée. o-o]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kim Hae Ri
POINTS : 18
ÉLÉMENT : Eau
SITUATION : Célibataire~
Humain

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de hêtre - 20,5 cm - Poil de licorne
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   Mer 14 Nov - 18:02

Ma main me semblait brûlante, dans la sienne. J'avais de plus en plus honte de m'être laissée aller. Il était ami avec Seo Suk. Il allait forcément lui parler de ce qui s'était passé et elle ne me laisserait plus jamais la tranquille. Je le regardais dans les yeux et vis à quel point il regrettait. Les larmes montèrent à nouveau. Je baissais la tête, la honte faisant rougir mes joues. J'étais beaucoup trop faible et je détestais ça. Mais peut-être que je n'étais faible que parce qu'on ne m'avait jamais regardé comme il l'avait fait. J'avais envie de me blottir contre lui comme un enfant le ferait. Et ça me rendait encore plus honteuse.

Lorsque Liän s'excusa et je le regardais, m'empêchant de laisser couler les larmes. Je n'avais jamais été aussi heureuse d'être dans ce couloir. Ainsi, personne ne pouvait me voir dans cette position. Je devais lui faire tellement pitié...Il posa une main sur mes cheveux et j'eus envie qu'il me serre contre lui mais il hésita avant de les ébouriffer. Dans une autre situation, je l'aurais engueulé en les replaçant correctement. Sans oublier qu'il aurait eu droit à un magnifique regard noir. Mais il avait été trop gentil ,jusque-là, pour que je le fasse. Et, de toute façon, je n'avais même pas la force d'être en colère contre qui que ce soit.

Je tentais de sourire mais abandonnais, le tonnerre résonnant à nouveau à mes oreilles. J'étais faible. Aussi faible qu'une feuille de papier. Il le savait, ça se voyait dans ses yeux. Alors je fus honnête. Je me blottis contre lui en l'entourant de mes bras et me remis à pleurer. Il allait me haïr mais je m'en fichais. J'étais morte de trouille rien que de repenser à ce qui venait de se passer et n'avais pas la force de faire comme si tout allait bien.

J'avais envie, pour une fois, qu'on soit gentil avec moi, qu'on me berce en disant que tout irait bien. J'avais envie de croire à cette stupide phrase pour quelques minutes. Mais il était ami avec Seo Suk. Cette phrase se répétait inlassablement dans mon crâne mais je refusais d'y faire attention. Je n'en avais pas envie.

Je me mordis la lèvre pour calmer mes tremblements et réussis à parler :
- Désolée...
J'eus un hoquet et dus me calmer à nouveau avant de murmurer :
- Je ne voulais pas...Désolée...
Je me mordis la lèvre inférieure à nouveau et me forçais à ne plus trembler, ne bougeant pas pour autant. Son torse était chaud et son t-shirt beaucoup plus confortable qu'il n'y paraissait.

L'existence d'un monde autour de nous m'effleura légèrement l'esprit et j'eus une rapide pensée pour mes devoirs. Je n'avais pas la force de bouger. Surtout que cela voudrait dire que j'allais devoir croiser son regard et c'était hors de question. Pas après ce que je venais de faire. Il va me détester après ça...Mais je m'en fichais. A cet instant précis, seul le fait qu'il était celui contre lequel j'étais blottie comptait. Le reste n'était que des choses passagères.

Spoiler:
 


❝Out of side. Out of mind. Out of time. To decide. Do we run ? Should I hide ? For the rest of my life. 30 minutes a blink of an eye. 30 minutes to alter our lives. 30 minutes to make up my mind. 30 minutes to finally decide. 30 minutes to whisper your name. 30 minutes to shoulder the blame. 30 minutes of bliss thirty lies. 30 minutes to finally decide. Can we fly ? Do I stay ? We could lose, we could fail. Either way, options change, chances fail, trains derail...❞ 30 Minutes, t.A.T.u.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jung Liän
POINTS : 0
ÉLÉMENT : Foudre
SITUATION : Amoureux ... ?
Homme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de Guayacan Real, 22cm, sang de sirène.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   Mer 14 Nov - 22:24

    Liän n'était ni psy ni un très bon conseiller et il le savait très bien. Pourtant il s'efforçait de faire le maximum de ce qu'il pouvait, c'est à dire : pas beaucoup. Plus le temps passait, plus il tentait tout pour qu'elle aille mieux et plus elle allait mal. Il ne savait pas du tout comment agir vis à vis de la snowfall. Elle avait peur de lui, alors comment s'y prendre ? La blondie se disait qu'après tout la laisser seule ne serait pas si mal. Il s'excuserait une dernière fois, lui promettrait de ne plus jamais l'approcher et s'en irait. Puis finalement il n'aurait plus qu'à espérer qu'elle irait voir un ami pour se faire consoler. Lui ne savait pas le faire, alors pourquoi insister ? Pourtant elle avait réussie à le faire changer d'avis.

    A son grand étonnement, Hae Ri craqua et vint pleurer contre lui, passant ses bras autour de ses propres cotes. Se déplaçant de telle sorte qu'il puisse s'assoir au sol en s'adossant au mur, il se posa à même le plancher et l'attira vers lui. Une main glissée dans ses cheveux et l'autre dans son dos, il la serra contre lui. Il n'avait jamais été plus heureux et soulagé de prendre une fille en larme qu'il ne connaissait presque pas contre lui. Cela dit, il n'avait pas non plus été confronté à cette situation auparavant. Desserrant légèrement son étreinte, il caressa ses cheveux et remis toutes ses mèches en place. Mèches qu'il avait d'ailleurs décoiffées lui même. Reprenant ses caresses, il essaya de la rassurer.

      Liän – « Tout va bien, je suis désole. Il n'y a personne autour et puis très peu de gens prennent ce passage. »


    Elle tremblait, pleurais, sanglotait dans ses bras. Il se sentant toujours et encore coupable mais cette fois, il était utile. Il n’était plus juste face à ses actes, non. Il pouvait l’aider, même un peu, même s’il l’aidait à surmonter une peur à laquelle il l’avait lui-même confronté. Puis elle se confondit en excuse. La blondie lui en voulait presque de s’excuser, parce que son petit cœur se resserrait à chaque fois qu’elle lui demander de le pardonner. Ce n’était pas à elle de la faire, bordel ! En guise de réponse, il se contenta de la serrer un peu plus fort contre lui. Même Gayl sauta de l’épaule de Liân à celle d’Hae Ri, allant lui lécher l’oreille et arrachant un petit rire au seconde année.

    Cependant, rien de plus n’avançais réellement. Il ne savait toujours ni quoi dire ni quoi faire et la jeune femme ne répondais même pas ses questions. Alors il s’interrogeait et essayais d’en déduire des réponses lui-même. Pourquoi avait-elle peur de l’orage ? Parce que maintenant, il était sûr que ce n’était pas de lui directement dont elle avait peur, sinon elle ne serait pas venu l’enlacer d’elle-même. Cependant, quoi lui dire ? Quels mots utiliser ? Il ne la connaissais pas plus que ça alors … Il chercha quelque chose pour combler le vide. Attrapant une brique de lait dans sa poche, il lui proposa.

      Liän – « Dit, t’aime le lait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kim Hae Ri
POINTS : 18
ÉLÉMENT : Eau
SITUATION : Célibataire~
Humain

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de hêtre - 20,5 cm - Poil de licorne
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   Sam 17 Nov - 18:15

Sa main caressait doucement mes cheveux et je le sentis remettre mes mèches en place. Je failli sourire. Failli. Mais il n’aurait jamais dû avoir de raisons de le faire. Et cette pensée passait son temps à revenir, me rappelant que je n'aurais jamais dû craquer. Que j’aurais dû faire comme si de rien n'était, me contrôler pour pouvoir partir. Mais je n'avais jamais eu réellement l'occasion de me retrouver dans une telle situation. Et donc d'apprendre à réagir en conséquence.

Je sentais la main de Liän sur ma tête, tout comme les battements calmes de son cœur. Les deux choses combinées me calmaient peu à peu. Je fermais les yeux, n'écoutant que son cœur alors que mes larmes se raréfiaient. C'était la première fois que je pleurais autant depuis...Plus de dix ans, sans doute. Oui, j'avais dû ne réellement pleurer que lorsque j'étais bébé. Après ,j'avais appris à pleurer seule. Et en silence.

J'avais l'impression que la main de Liän ne quittait jamais ma peau, qu'elle glissait continuellement sur mes cheveux. En moins d'une heure, il avait réussi à m'effrayer, me faire pleurer et maintenant, à se comporter comme j'avais toujours voulu que ma mère le fasse.

Je n'avais presque plus honte, les battements de son cœur balayant toutes mes pensées négatives avec une rapidité déconcertante. Ce mec en était presque effrayant.

Je sentis une petite langue lécher mon oreille et me retins de sursauter, préférant regarder légèrement ce qui me touchait. Ma mémoire m'apprit presque automatiquement ce qu'était cette bête. Une gerboise. Je souris doucement et me dégageais très légèrement. Liän bougea et sortit une brique de lait de sa poche.
- Dit, t’aime le lait ?
Je le regardais, les yeux ronds. La gerboise était toujours sur mon épaule et je me rappelais alors d'Eli, volant sans doute au-dessus de la forêt. A cette pensée, je ne voulais plus qu'une chose : qu'il soit là. Car même s'il me cassait souvent les pieds, il était toujours celui qui se collait à moi les rares fois où je ne pouvais retenir mes larmes.

Je hochais négativement la tête à Liän, n'osant le regarder droit dans les yeux. Il allait sûrement être surpris mais non, je n'aimais pas le lait. Tout comme les œufs. Je vis son t-shirt et me mordis la lèvre inférieure, le désignant du doigt :
- Ton t-shirt...Désolée...
Combien de fois m'étais-je excuser, déjà ? Je recommençais à m'excuser à tout bout de champs et c'était mauvais signe. Il ne fallait pas que je m'excuse autant. Ça me rendait plus faible que je ne l'étais déjà.

Je pris mon courage à deux mains et regardais Liän droit dans les yeux. J'hésitais entre sourire ou m'excuser à nouveau. Dans un cas comme dans l'autre, je m'affaiblirai un peu plus. Il me voit forcément comme une pauvre petite chose toute faible, maintenant...Je pouvais aussi le remercier mais de quoi ? De m'avoir laissé tremper son t-shirt ? De ne pas m'avoir repoussé ? De ne pas avoir été dégoûté ?

Je le regardais à nouveau et pris mon courage à deux mains, m'approchant un peu plus de lui. J'eus une hésitation mais finis par poser mes lèvres sur sa joue.


❝Out of side. Out of mind. Out of time. To decide. Do we run ? Should I hide ? For the rest of my life. 30 minutes a blink of an eye. 30 minutes to alter our lives. 30 minutes to make up my mind. 30 minutes to finally decide. 30 minutes to whisper your name. 30 minutes to shoulder the blame. 30 minutes of bliss thirty lies. 30 minutes to finally decide. Can we fly ? Do I stay ? We could lose, we could fail. Either way, options change, chances fail, trains derail...❞ 30 Minutes, t.A.T.u.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Traped in a corridor   

Revenir en haut Aller en bas
 

Traped in a corridor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Warhawk SUW Vs VIP
» Napoléon : exposition au musée de l’Armée
» [TEST] The light corridor
» [Space Hulk] Question de règle : ligne de vue depuis un corridor ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANIMA ::  :: PREMIER ÉTAGE ET DEUXIÈME ÉTAGE-