AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   Sam 20 Oct - 13:45

Liän Ҩ Kang Dae
« « Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n'en abuse pas, prends garde de ne pas démasquer la violence. » »

La nuit, Kang Dae l’avait passé avec une jeune blonde de Windfire dont il avait déjà oublié le nom. Cela lui avait coûté de nombreuses heures de sommeil et il s’arrangeait pour les rattraper dans son lieu de sieste préféré, la bibliothèque. Le silence régnait et l’on pouvait seulement entendre le bruissement des pages que l’on tourne. Il s’était arrangé pour obtenir une place au fin fond de la pièce, entre deux rangés d’étagères remplies de vieux bouquins défraîchis que personne ne consultait. Il s’était bien vite endormi, bave au menton et bouche entrouverte, décidant que c‘était un repos bien mérité après cette longue nuit. Mais dans son sac, Gin, sa fouine, ne semblait pas du même avis. L’animal commençait à s’agiter, rouler sur lui-même et mordiller le livre d’histoire de la magie que son maître n’avait encore jamais ouvert depuis le début de l’année. Puis, semblant décider qu’il en était assez et que c’était l’heure de faire chier son maître, elle sauta sur la table où la tête de l’animorphe reposait et lui sauta sur la tête, jouant avec ses cheveux et tirant sur son t-shirt. Peine perdue puisque Kang Dae se trouvait déjà dans les bras de Morphée et ne semblait pas décidé d’en sortir. Vexé, la bête s’éloigna et s’amusa comme elle put, c’est-à-dire en sautant sur les jambes des filles qui poussaient des cris hystériques et s’agitaient comme si elles avaient vu une Banshee apparaître ou terroriser leurs compagnons. Pourtant, la plupart du temps, Gin se tenait tranquille et se contentait d’accompagner son propriétaire dans son sommeil ou de squatter son cou. Aujourd’hui il en avait visiblement décidé autrement et bien sûr, les conséquences retomberaient sur le pauvre Kang Dae. Et c’est ce qui arriva juste après, quand il fut secoué comme un prunier par un mec qu’il n’avait jamais vu de sa vie et qui avait l’air très énervé.
« Ta saloperie de fouine fout la merde dans toute la bibliothèque, alors t’as intérêt à bouger ton fion pour aller la récupérer avant qu’elle ne fasse d’autres dégâts. »
Et le tout agrémenté par une jolie insulte. Mais visiblement, ce type ne savait pas à qui il avait affaire, contrairement aux autres personnes présentes qui fixaient la scène avec impatience pour certain, et appréhension pour d‘autres. Quelle ne fut pas leur déception en se rendant compte que Kang Dae avait bien trop la tête dans le cul pour ne serait-ce qu’écouter quelqu’un lui torpiller quelques vulgarités. Et par conséquent, encore moins lui péter la gueule. C’est cependant de très mauvaise humeur qu’il se réveilla. En premier lieu parce qu’il avait été réveillé par un vieux bourrin qui lui déblatérait des phrases sans queue ni tête (du moins, de son point de vue) et deuxièmement parce que c’était à cause de quelque chose dont il n’était presque pas responsable. Il entrouvrit les yeux et lâcha un grognement guttural qui ne laissait rien présager de bon. Et ce mec qui continuait de le secouer de tous les sens commençait à lui pomper l’air. Il lui attrapa le poignet sans même le regarder et repéra son compagnon qui était assit bien sagement près de la sortie, fixant quelque chose dans le couloir. L’élève qui l’avait réveillé lâcha une petit couinement en sentant son bras se faire broyer par la poigne de l’animorphe dont l’attention était absorbé par Gin qui semblait avoir repéré quelque chose d’intéressant, ce qui lui semblait être de très mauvaise augure. Pour lui il voulait dire.

« Gin … »

Il poussa le garçon dérangeant auquel il n’avait d’ailleurs pas vraiment fait attention et courut vers la porte de sortie, suivant son insupportable compagnon qui courait après une espèce de rongeur sautillant.

« GIN ! Reviens ici tout de suite, sale boule de poil ! »

La fouine s’immobilisa totalement avant de tourner la tête vers son maître pas très bien réveillé.

« J’te jure sale rongeur, que si tu ramène pas ton cul ici, ça va mal aller ! »

Si les fouines avaient pu sourire, Gin l’aurait sûrement fait. Il ignora totalement le Starlight qui avançait d’un pas rapide vers lui et se remit à courir après l’étrange rongeur qu’il avait repéré un peu plus tôt et qui semblait particulièrement appétissant. De son coté, Kang Dae pestait de rage et commençait à en avoir ras le bol. Il accéléra l’allure et se retrouva à courir après le mustélidé qui semblait déterminé à attraper sa proie. Ce n’était pas la première fois que cette foutue bestiole lui faisait le coup et il savait qu’il ne reviendrait vers lui que lorsque qu’il en aurait fini avec son futur casse croûte. Sauf qu’il préférait éviter les problèmes avec le propriétaire de ce rongeur/kangourou. Finalement, après quelques mètres de course, il réussit à coincer Gin in extremis. Ce dernier tenait le petit animal dans sa gueule et semblait décidé à ne pas vouloir la lâcher.

« Lâche ce truc toi ! »

Il tenta d’ouvrir la gueule de la fouine de force mais échoua lamentablement et ne réussit qu’à se faire mordre. Lâchant un juron, il porta son doigt à sa bouche par réflexe. Il ne l’avait pas mordu très fort mais l’on pouvait voir une trace de dent se dessiner sur sa peau.
Sentant que son maître commençait à en avoir ras le cul, Gin lâcha prise et grimpa nonchalamment sur son épaule. Déposant la petite créature à terre, le Starlight donna une pichenette sur le front de Gin et se releva, les mains dans les poches. Cependant, ce fut une tête blonde portant le blason de Sunblade qui l’arrêta. Sans doute était-ce le propriétaire de cette étrange bestiole… Dans tous les cas, il s’en fichait totalement. Il n’avait qu’une envie : Retourner dormir. Bien qu’il doutait qu’on ne le laisse entrer dans la bibliothèque après tout le bordel qu’il y avait foutu. Peut-être aurait-il plus de chance dans la salle commune ? Il se retourna, faisant un vague signe de main et lâchant un « Désolé » blasé, avant de bailler bruyamment, ignorant les regards intrigués des autres élèves qui se posaient sur lui.
fiche par century sex.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jung Liän
POINTS : 0
ÉLÉMENT : Foudre
SITUATION : Amoureux ... ?
Homme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de Guayacan Real, 22cm, sang de sirène.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   Dim 21 Oct - 2:21

&&
Nice to meet you ... I suppose ?

      Professeur - « Monsieur Jung, si je ne m'abuse, vous n'êtes capable de répondre à aucunes de mes questions, n'est-ce pas ?»

      Lian - « Effectivement. »

      Professeur - « Alors, venez donc à côté de moi et tentez de réaliser le sort le plus complexe que vous connaissez. »


    Le sort le plus complexe que Liän connaissait ? Hé bien, selon son propre jugement, il trouvait que transformer les poils de sa gerboise en plume ou les rendre multicolore sans même que la bestiole ne s'en rende compte était un sort tout à fait exceptionnel compte rendu de la sensibilité de ce petit rongeur. Alors, sourire aux lèvres et fier de l'exploit qu'il allait réaliser, il se précipita vers lui. Entre vous et moi, nous sommes d'accord pour dire que se sort ne valait rien aux yeux de son professeur. Alors, on peut dire que la blondie fût sauvée par le gong, car au moment d'arriver au-devant de la salle de cours, la sonnerie retentit.

      Professeur - « Vous vous en tirez bien Jung, très bien ... »


    En lisant la rage de ne pas avoir réussi à ridiculiser son élève dans les yeux de son aîné, l'étudiant fût cent fois plus heureux que ce qu'il l'aurait été en transformant - miraculeusement ! - son animal de compagnie en petite bête de foire. Mais qu'importe, il avait faim et rendez-vous, pas le temps d'insister sur sa chance exceptionnelle et sur le fait qu'il avait vaincu cette petite guerre à l'humiliation auprès de l'enseignant. Cependant, celui-ci était bien décidé à lui parler. Leur conversation - ou plutôt le monologue de la vieille branche - ne fût guerre importante et ne décrocha pas le sourire vainqueur du sunblade. La seule phrase prononcée par le chat coupa court à ce nouveau moment d'humiliation pour le professeur « Oh ! Il est déjà si tard ... » Et sans prendre garde à lui, il s'en alla en courant.

    Se précipitant vers sa chambre, Liän se changea rapidement pour un jean délavé, un t-shirt galaxy orné d'un chat (x) et une paire de Jeremy Scott. Complétant son style par une paire de ray-ban sans correction, il reposa Gayl sur son épaule et sorti rapidement en direction du réfectoire. A peine avait-il eu le temps d'arriver qu'il vu une petite tête rouge apparaître et se rapprocher. L'accueillant avec plaisir, ils entamèrent une longue discution qui tourna rapidement autour du même sujet, encore une fois, Kim. Outre le fait d'être un ami de la blondie, c'était également le coup de coeur de son vis-à-vis actuel. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, il en était sûr ; Les deux s'attirait énormément mutuellement mais ne l'avouait pas. Alors avant que son aînée ne file, il lui glissa juste quelques mots ; « Laisse parler ton coeur pour une fois. Et t'en fais pas chaton, au fond on se fou du reste. » Le reste de la journée aurait été parfait si tout à coup, il ne s'était pas rendu compte qu'il lui manquait quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Gayl.

    Tout à coup pris d'une panique affolante, il se mit à courir dans tous les sens. Ses facultés animales en émoi, il savait qu'elle paniquait aussi, étouffait, souffrait. Pourquoi était-elle partie ? Où était-elle arrivée ? Que s'était-il passé ? Son coeur se resserra. Peut-être n'était-ce que de la paranoïa, mais il pouvait l'entendre suffoquer. Etait-ce son propre souffle ou bien celui de l'animal ? Il ne savait pas quoi penser, mais quand il retrouva sa trace, un poids - oh si léger - fût ôté de sa poitrine. Alors il courra aussi vite qu'il put jusqu'à retrouver un type déposant Gayl sur le sol. Le soulagement et la rage le prirent jusqu'à ce que ses mâchoires se crispent à en craquer. Il piqua un dernier sprint pour récupérer Gayl. Elle allait bien visiblement. La petite gerboise se roula en boule dans sa main et lécha son pouce. Son agacement semblait disparaitre jusqu'à découvrir une morsure à sang dans le cou de l'animal.

      Kang Dae - « Désolé. »


    Liän n'était pas du genre sentimental. Mais là, s'en était trop. Sa voix se brisa, entre la haine, la rancune et la culpabilité qui le prenait. S'il lui avait apporté un peu plus d'attention, tout irait bien mieux et jamais la petite bête ne serait partie. Serrant les poings, il fit face à ce fameux inconnu et ni ses 1m80, ni les muscles qu'il voyait saillir le long de ses bras ne l'empêcheraient de s'énerver.

      Liän - « Tu te fous de moi ... »


    Il tremblait, où plutôt ses paroles le faisaient pour lui. Si cette phrase n'avait été qu'un murmure, il hurla le reste sur un ton strident.

      Liän - « C'est une blague ? Tu crois que ton désolé me suffira ? Tu crois peut-être que je vais laisser ta merde d'animal blesser ma gerboise ? Tu déconnes là ! »


    La blondie ne cessait de se répéter « ne le frappe pas, calme toi, ne le frappe pas. » mais sa main arriva tout de même au col du grand brun qui lui faisait face pour le serrer le tissu dans son poing, prêt à lui sauter à la gorge.

[Qualité, sorry.><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   Dim 21 Oct - 15:50

Liän Ҩ Kang Dae
« « Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n'en abuse pas, prends garde de ne pas démasquer la violence. » »

Pour ceux qui connaissaient bien Kang Dae, c’est-à-dire très peu de monde, on pouvait dire qu’il avait un caractère très similaire à l’animal qu’il incarnait. Un prédateur solitaire et au comportement lunatique. Il pouvait être calme et serein et passer à la colère la plus violente en un instant. Et c’était lors des moments semi comateux comme celui dans lequel il se trouvait à cet instant où cet instinct se réveillait. Il avait été prêt à retourner tranquillement de son coté après avoir fait l’effort de s’excuser et voilà que ce foutu mioche cherchait à en redire.

« Tu te fous de moi ... »

A ces mots, il tenta de se calmer, sachant très bien que si il se laissait aller, l’autre s’en sortirait avec quelques séquelles indélébiles. Les animorphes partageaient leur corps avec un animal, une bête plus ou moins sauvage, plus ou moins dangereuse et plus ou moins difficile à contrôler. Du moins, c’est ce que Kang Dae avait toujours pensé. Sa forme animale était lui, mais elle était aussi différente. Une sorte d’autre facette de sa personnalité. Une facette qu’il aimait mais détestait à la fois. Quand il sentait ses poils se hérisser, sa respiration se bloquer et un grognement remonter le long de sa gorge, il avait peur. Peur de faire du mal à quelqu’un, peur que la bête en lui ne prenne le dessus , peur que les gens l’évitent, lui tournent le dos.

« C'est une blague ? Tu crois que ton désolé me suffira ? Tu crois peut-être que je vais laisser ta merde d'animal blesser ma gerboise ? Tu déconnes là ! »

Ne pas craquer. Retenir son instinct, le jaguar en lui qui se sentait agressé. Kang Dae n’avait jamais vraiment aimé se battre. Mais quand il le faisait, ça lui apportait une satisfaction immense. De voir le visage de son adversaire déformé par ses coups, de le voir se soumettre. C’en était presque jouissif. C’était comme inscrit dans ses gênes, cette violence et ce besoin de dominer. Il préférait faire passer ce besoin à travers ses relations physiques. Anima était son terrain de chasse et les autres élèves des sortes de proies. A mettre dans son lit, à faire se cambrer et supplier sous lui. Mais au fond, ce n’était que pour apaiser le chasseur en lui. Serrant les poings à s’en faire saigner, il préféra tourner le dos à l’homme chat qui tremblait de rage. Dans son cou, Gin couina. Elle sentait que son maître tentait tant bien que mal à se contrôler, à enfouir cette violence au fin fond de son être.
Il expira un bon coup. Ce n’était pas le moment. Cela faisait des mois qu’il ne s’était pas battus et il ne voulait pas tout gâcher à cause d’un Sunblade mal luné. Sans doute avait-il ses raisons pour être ainsi énervé mais il ne voulait pas s’en mêler. Il voulait partir, s’installer dans un coin tranquille et se laisser glisser dans les bras de Morphée.
Malheureusement, l’autre ne semblait pas être de cet avis. Quand il l’agrippa avec force par le col de sa chemise, c’en fut trop.
Gin sauta de son épaule et partit se réfugier dans l’angle du couloir. Il n’aimait pas quand son maître était comme ça. Violent.
Kang Dae luttait pour ne pas se transformer, pour ne pas laisser l’adrénaline de la bagarre lui monter au cerveau. Il sortait du sommeil et sa mauvaise humeur amplifiait sa rage par dix. Il avait toujours été quelqu’un au poing facile, qui frappait avant de réfléchir. C’était ainsi depuis sa plus tendre enfance. Avec le temps, il s’était amélioré bien sûr mais ça n’avait jamais été facile de contenir sa véritable nature. Peut-être avait-il pris exemple sur son père qui pensait qu’après une bonne baffe, son fils se comporterait mieux ? Pourtant, il n’avait jamais été battu, maltraité ou quoi que ce soit… Peut-être était-il né pour faire du mal aux autres, rester seul ? Après tout, son animorphose était un animal solitaire, ne cherchant jamais la compagnie des autres. Mais son coté humain lui, ressentait cette solitude. L’homme était un animal grégaire après tout.
Ses pensées sombres furent cependant interrompues quand il se rappela que le blond le tenait toujours par le col, écumant de rage et lui lançant un regard haineux. C’était ce regard qu’il détestait voir se poser sur lui. Lentement, il remonta sa main le long du bras du Sunblade puis arrivé au poignet, il raffermît sa poigne. Il sentait ses griffes se frayer un chemin sous ses ongles, sa colonne vertébrale se courber et ses crocs percer ses ridicules canines humaines. Il ne pouvait pas craquer. Faisant reculer son adversaire jusqu’au mur juste derrière, il le coinça de tout son poids, son visage à quelques centimètres de celui de l’autre. Un grognement sourd remonta sa gorge.

« Je t’ai dit que j’étais désolé, qu’est-ce que tu veux que je fasse d’autre ? »

Ses yeux aux pupilles obliques se posèrent sur le cou de l’autre. Il pourrait le mordre, lui montrer qui était le chef … Écarquillant les yeux en se rendant compte de ce à quoi il était en train de penser, il relâcha sa poigne et s’écarta de l’autre comme si son contact le brûlait.

« Je … »

Son début de transformation se stoppa aussitôt et il reprit une apparence entièrement humaine. Comment cela avait-il pu arriver ? Comme il regrettait de s’être endormit de si nombreuses fois lors de ses cours d’Approfondissement des dons héréditaires.

Se grattant la nuque, gêné de son comportement, il chercha longuement quoi dire, comme ayant perdu le sens de la parole. Il n’avait pas craqué, il s’était retenu à la dernière minute. A la dernière minute …
fiche par century sex.


Spoiler:
 


Dernière édition par Choi Kang Dae le Jeu 8 Nov - 0:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jung Liän
POINTS : 0
ÉLÉMENT : Foudre
SITUATION : Amoureux ... ?
Homme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de Guayacan Real, 22cm, sang de sirène.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   Dim 21 Oct - 21:33

&&
Nice to meet you ... I suppose ?

    Son corps tremblait, ses poings étaient serrés et sa mâchoire crispée. A la moindre occasion, il était prêt à le frapper, le mordre, le griffer, lui faire comprendre qu'il ne fallait surtout pas qu'il s'approche encore une fois de lui ou de Gayl. Son sang bouillait sous l'adrénaline, il se sentait brulant, presque fiévreux. Son esprit embué par la rage était dans l'incapacité de se calmer. Chaque petite parcelle de sa peau attendait impatiemment le bon moment pour lui écraser une paire de main dans la figure. Chacun de ses poils se hérissait, trépignant, de voir ses griffes apparaître et se planter dans la peau du brun qui lui faisait face. Jamais - ou presque - Liän n'avait été aussi enragé de sa vie.

    Le premier détail qui fît réfléchir la blondie fût le sang qu'il aperçu couler des mains de son vis-à-vis. Que lui prenait-il ? C'est lui qui devait être énervé, pas le contraire ! Il suffisait que la grande perche s'excuse correctement (Ce qui équivaut à des supplications de pardon pour le deuxième année.) et peut-être qu'à ce moment, il le laisserait partir sans rien lui dire. Après tout Gayl n'allait pas si mal, un sort et elle serait de nouveau sur patte. Alors, pourquoi se mettre dans cet état ? Le deuxième détail fût le fait que l'animal du diable aille se cacher dans un coin. Il puait la rage tout autant que son cadet. Et également le félin. Ce fût comme une révélation pour le chaton. « Oh ... Un autre félin ? Encore mieux. Je n'ai jamais failli contre un autre homme-chat ! » Ce qui était dommage pour lui, c'est qu'il ne savait pas encore, trop aveugler par ses sentiments actuels, que l'homme lui faisant face était bien loin d'être un homme-chat. C'était une tout autre catégorie et un poids bien plus lourd.

    Lorsqu'il fût plaqué contre un mur, un gémissement rauque s'évada de sa gorge. La respiration de l'homme-chat se coupa, surpris de la puissance avec laquelle il avait été projeté contre la paroi. Sous le coup de la douleur, il mit quelque instant à retrouver son souffle. Cependant, rien de ce qui venait de se passer ne lui avait échappé. Et c'est grâce à ça qu'il commença à réaliser qu'il n'avait pas à faire à un homme-chat mais à un animorphe, et puissant. Il n'avait manqué ni l'apparition de crocs immense entre les lèvres de l'animorphe, ni la courbure qu'avait fait son échine. Mais ce qui le glaça le plus, ce qui lui fit réaliser dans quel pétrin il s'était fourré fût le regard que porta le brun à son cou. Ce n'est pas la peur qui le prit, mais un trait de raison. « Je suis mort ... » en arriva-t-il à penser.

    Cependant, à son grand bonheur, il fit volte face et s'éloigna. Son apparence avait également repris une forme qui lui plaisait plus. Quelque chose avait changé. Son aura n'était plus celle d'un homme - enfin d'une bête - assoiffée de sang. Que se passait-il dans la tête de ce type ? Toute la rage du chaton avait fondue en le voyant - ou plutôt en le sentant - changer. C'est comme s'il était passé de tueur à victime, comme s'il regrettait quelque chose. Son début de phrase ne fît qu'accentuer l'image que Liän avait de lui. Pour le jeune blond, il semblait perdu entre deux vies. Comme si son choix serait définitif et mortel. Bon sang, que se passait-il chez lui ? Pourquoi passer d'un tel état d'agacement, de rage, de haine à ... Ca ! Il n'y avait même pas de nom pour son attitude. C'était ... Improbable, étrange et inattendu. Surtout inattendu. Mais pas si mal que ça.

    Pris d'incompréhension, et peut-être un peu de folie aussi, le deuxième année passa devant son aîné et saisi sa main avec toute la douceur dont il savait faire preuve. Sa voix aussi était bien loin de ce qu'elle avait été il y a encore quelques minutes.

      Liän - « Est-ce que ... Ca va ? »


    Il ne savait pas du tout comment il allait réagir, mais le chaton savait très bien ce qu'il faisait. Et puis si jamais, il était prêt à assumer ses actes. A la limite, il préférait encore voir le brun prêt à le tuer que dans une position aussi ... Aussi incompréhensible. On ne lui fera jamais avouer, mais Liän était comme ça depuis toujours, même à contrecœur, il fallait toujours qu'il ai ce genre de réaction. Après tout, le chat qui sommeillait au fond de lui n'était pas fait que de violence, mais également d'un sens aigu de protection envers les '' siens ''. Même beaucoup plus gros.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   Lun 22 Oct - 21:36

Spoiler:
 
Liän Ҩ Kang Dae
« Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n'en abuse pas, prends garde de ne pas démasquer la violence.»

Kang Dae ne s’était sûrement pas attendu à ce genre de réaction. Le fait était que, en général, quand il se retrouvait dans ces moments là, ces moments où il perdait tout moyen, où il regrettait amèrement d’être aussi violent et impulsif, son adversaire en profitait pour, soit s’enfuir, soit l’attaquer par derrière. Jamais il n’avait eu ces gestes de tendresse ou ces paroles douces. Il lui demandait si ça allait ? N’était-ce pas plutôt à lui de demander ça ? Il avait bien remarqué l’expression de douleur sur le visage de l’homme quand il l’avait projeté contre le mur. Si seulement il avait pu se retenir, il n’en serait pas là, rougissant comme un gamin de cinq ans qui reçoit sa première lettre d’amour pour la saint valentin. Son regard se perdit sur la main du blond et la sienne, qu’il venait de saisir tendrement. C’était étrange comme sensation, mais il ressentait un mélange de gêne, de honte et de … bonheur ? Peut-être. C’était loin de la jouissance de gagner un combat, c’était autre chose que d’avoir une relation purement physique avec ces filles sur lesquelles tout le monde était déjà passé. C’était doux. Un sensation réconfortante qui diffusait une chaleur dans son estomac et qui faisait emballer son cœur. Quelque chose qu’il n’avait pas beaucoup connu. Le fait qu’un inconnu, qu’il avait presque faillit égorger lui demande d’une voix aussi douce si il allait bien, c’était une chose qu’il n’avait jamais encore vécu. Inconsciemment, il resserra la main qui enlaçait la sienne, tournant la tête pour que l’autre ne remarque pas son embarras. Mais le charme de ce moment fut bien vite rompu par la sensation de liquide chaud qui lui coulait entre ses doigts.

« Merde ! »

Brisant l’étreinte, il porta sa main qui ne saignait que très légèrement avant de lever le regard pour rencontrer celui du jeune homme en face de lui. Maladroitement, il chercha un mouchoir en tissus, qu’il gardait toujours sur lui. Souvenir de sa mère qui lui avait cousu quand il n’était encore qu’un bébé. Il trouvait cela complètement niais et voir même ridicule de transporter ce genre de souvenir, mais il ne voyait pas souvent sa maternelle si ce n’était lors des vacances de noël et il considérait cette chose comme une sorte de porte bonheur. Et puis, il était bien pratique lors de ce genre de situation. Tendant le morceau de tissu blanc à bout de bras, comme si s’approcher de l’autre lui était proscrit, il ricana d’un rire quelque peu forcé.

« Je t’en ai mis partout … »

Finalement, il fourra le mouchoir de force dans la main de l’homme chat avant de se retourner vers sa fouine qui tremblait encore de peur dans le coin du couloir. Il se baissa à sa hauteur et elle courut se réfugier dans ses bras, tentant tant bien que mal de lécher les légères blessures de son maître. Sentant une perle carmine rouler le long de son poignet, Kang Dae la recueillit du bout de sa langue avant qu’elle ne tâche sa chemise à laquelle il avait retroussé les manches. Il n’avait pas vraiment envie de tenter le diable en se lançant un sors de soin. Parce que oui, il s’endormait aussi en cours de Sciences médicinales, pour le plus grand malheurs de sa professeur. Reportant son attention sur le blond en face, il cessa tout mouvement et tendit sa main vers lui, cherchant un contact pour s’assurer qu’il n’avait rien, que tout allait bien. Et le remercier de s’inquiéter pour lui. Mais il stoppa geste à quelques centimètres du bras de l’homme chat. Peut-être que l’autre lui en voulait encore malgré tout ? En général, après ses bagarres, ses adversaires avaient la rancune tenace et refusaient toute explication, justification ou excuse. Ils se contentaient de l’injurier avant de partir ou d’être emmenés à l’infirmerie. Il ressentait une sorte de crainte à l’idée de l’approcher. Peut-être avait-il peur de le blesser une nouvelle fois ? Il l’admettait, c’était assez stupide mais il n’osait pas. Pourtant, Kang Dae était quelqu’un de très tactile, mais ce n’était pas le même genre de touchers. Celui-là puait la tendresse et la niaiserie. Et il ne pouvait pas supporter ça.

Il désigna d’un geste vague le jeune blond et marmonna une excuse, pas très articulée, certes, mais néanmoins sincère.

« Désolé pour tout ça. Je- j’ai quelques … Problèmes avec ma forme animale. Et excuse Gin pour ta Gerboise, il est sympa mais légèrement... difficile.. »

Il pointa du doigts le mouchoir blanc.

« Tu n’as qu’à le garder, il te sera sûrement de meilleure utilité qu’à moi … Je veux dire.. Enfin. »

Et voilà qu’il se mettait à bégayer comme une gamine de 8 ans. Il était pathétique. Se raclant la gorge, il détourna du regard et se mit à fixer la pointe de ses chaussures comme s’il s’agissait de la chose la plus intéressante du monde. Mais du nerf que diable ! Qu’est-ce qu’il foutait ? Il draguait des filles à foison et n’était pas timide pour un rien et le voilà qui réagissait comme une jeune vierge face à sa nuit de noce. Vraiment, il avait de quoi avoir honte de lui.
fiche par century sex.


Dernière édition par Choi Kang Dae le Jeu 8 Nov - 0:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jung Liän
POINTS : 0
ÉLÉMENT : Foudre
SITUATION : Amoureux ... ?
Homme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de Guayacan Real, 22cm, sang de sirène.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   Mar 23 Oct - 19:24

&&
Nice to meet you ... I suppose ?

    La réaction du brun lui faisant face rassura immédiatement le chaton. Il n'allait ni le frapper, ni lui hurler dessus. Et malgré que ça puisse sembler idiot, il se sentait déchargé d'un poids. Déjà parce qu'il n'avait aucune envie de se battre et deuxièmement parce que le peu qu'il avait entrevu de la force de son adversaire lui suffisait amplement pour se douter de l'issu du combat : « Chaton, 0. Grand fauve, 1. » Tentant de comprendre les émotions de son vis-à-vis, il essayait d'en déchiffrer les traits, sans grand succès. Son visage semblait impassible. Peut-être y avait-il un soupçon de regret dans ses yeux, mais Liän n'arrivais pas à savoir. Il ne fût fixé que lorsqu'il senti sa propre main a l'étroit dans celle de l'autre, chose qui lui arracha un sourire soulagé. Un plaisir qui ne subsista pourtant pas longtemps sur les lèvres du blond lorsqu'il vu le second félin tourner la tête, les joues légèrement rosies. De la honte ? Se sentant immédiatement coupable de ce sentiment naissant chez le félidé, il allait s'empresser de récupérer sa main et de se fondre en excuse lorsqu'un juron le surpris, et que sa patte fût laisser de côté sans même qu'il n'ai à bouger. Jetant un regard sur celle-ci, il remarqua avec surprise qu'elle était couverte de sang. L'esprit fortement occupé, il n'avait pas remarqué. Un rire bien trop forcé à ses goûts fusa de la gorge du brun qui lui tendait un mouchoir à bout de bras. Le chaton n'était ni toxique, ni couvert d'épine, il aurait pu s'en approcher. Mais, la conscience ailleurs, il n'y fit pas attention non plus.

      Kang Dae - « Je t'en ai mis partout ... »


    Recevant brutalement le mouchoir, Liän n'osa pas réellement s'en servir.

      Liän - « Il est blanc, tu ne récupéreras jamais la tâche si je le couvre de sang ... »


    Léchant sa main, il replia correctement le tissu immaculé. La gerboise s'étant remise de sa petite blessure entre temps, elle remonta le long de sa jambe et attendis patiemment, crochée à sa ceinture, que la blondie se décide à la poser contre sa nuque où elle alla se blottir immédiatement. Il vérifia rapidement dans quel état elle était, et Gayl semblait aller bien. Même pas besoin de magie, un pansement et se serait fini dans la semaine. Lâchant un soupire de soulagement, il ne put s'empêcher d'en vouloir à l'espèce de fouine qui l'avait attaqué. Mais uniquement à l'animal, pas à son maitre.

      Kang Dae - « Désolé pour tout ça. Je- j'ai quelques ... Problèmes avec ma forme animale. Et excuse Gin pour ta Gerboise, il est sympa mais légèrement... difficile... »


    Ses excuses à peine marmonnée firent rire le blond. Il se doutait qu'elles étaient sincères grâce au ton sur lesquelles elles avaient été présentées, mais la façon de faire le fît craquer. Un mètre quatre-vingt, environ soixante-dix kilos dont la majeure partie de muscle qui s'excuse comme un enfant de cinq ans ayant cassé un jouet. Le moment était très certainement mal choisi, mais il ne pût se retenir. Il imaginait son compère fort de caractère, un peu trop fier pour s'excuser correctement, pas avec une voix de gosse capricieux qui refuse d'avouer ses bêtises. Il lui faisait un peu pensé à un grand-frère s'excusant d'avoir tiré les cheveux de sa petite soeur. C'était peut-être idiot, mais c'est à ça qu'il l'assimilait actuellement.

      Liän - « T'en fais pas va. Mais la prochaine fois je vide ta bête. »


    Compatissant ? Oui. Rancunier aussi. On ne touche pas à Gayl. Alors, même si ce n'était pas entièrement sa faute, il n'allait pas lui répondre mielleusement « Oh, c'est pas grave après tout, t'en fais pas ... » Il aurait bien ajouté quelque chose, mais fut coupé par son interlocuteur. Il n'avait pas insisté sur la forme animale de l'animorphe. Il s'était bien rendu compte que c'était un sujet sensible pour lui.

      Kang Dae - « Tu n'as qu'à le garder, il te sera sûrement de meilleure utilité qu'à moi ... Je veux dire... Enfin. »


    Plus il avait de mal à parler, plus l'amusement de la blondie grandissait. Il était presque mignon le grand gaillard. Et en plus il fixait ses chaussures. S'en était trop, il ne pouvait plus se retenir. Il lui tendit son mouchoir, un sourire amusé aux lèvres et la voix railleuse.

      Liän - « Tiens, ton mouchoir. Je l'ai pas sali, tu as vu ! Comme ça tu pourras t'essuyer si tu baves un peu, hein ? Ou si tu te fais bibi, pauvre chou ! »


    Puis de son index et son pouce, il pinça doucement la joue de son aîné. Il ne lui restait plus qu'à prier pour qu'il le prenne pas mal.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   Mar 30 Oct - 17:23

Liän Ҩ Kang Dae
« Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n'en abuse pas, prends garde de ne pas démasquer la violence.»

En entendant la menace de l’autre concernant Gin, il haussa un sourcil. Ce foutu chaton semblait plus farouche qu’il n’en avait l’air. Bon, c’était sûr qu’avec un t-shirt comme celui qu’il portait en ce moment, il n’effrayerait même pas une souris. Il jeta un œil à sa fouine qui semblait avoir compris le message et tentait de se faire toute petite en se recroquevillant dans son cou. Il voulut rire mais la situation ne s’y prêtait pas vraiment.
En effet, Kang Dae passait, en ce moment même, le pire moment de sa vie. Il se comportait comme un abruti fini et présentait des excuses lamentables… Non, il présentait des excuses tout court, et même ça, c’était quelque chose qui n’arrivait pas souvent, mais en plus, voilà que le gosse se mettait à rire. Il avait bien envie de lui remettre les idées en place mais il ne voulait pas se laisser une nouvelle fois aller. Renfrogné et rouge pivoine, il planta ses mains dans son pantalon et claqua sa langue contre son palet, signe de son agacement.

« Tiens, ton mouchoir. Je l'ai pas sali, tu as vu ! Comme ça tu pourras t'essuyer si tu baves un peu, hein ? Ou si tu te fais bibi, pauvre chou ! »

A ces mots, il voulu lui lancer une réplique acerbe dont ce foutu chaton se souviendrait toute sa vie mais il n’eut pas le temps de prononcer quoi que ce soit que l’autre lui avait prit la joue et la pinçait. Nan mais sérieusement ? Il l’air d’être un gamin de cinq ans et demi ?

« -’aut pas poucher non plus gamin ! Et pouis, on che demande qui a le pluche de chanche de che  ‘faire bobo’ ichi ! »

Bon, c’était sûr qu’avec la prononciation plus que douteuse, les joues pincées et un sourire qu’il n’avait pas réussit à réprimer collé aux lèvres, il était beaucoup moins convainquant. Dégageant sa tête de la poigne du plus jeune, il massa un moment ses joues douloureuses. Peu de personnes avaient le courage (ou la témérité, tout dépend du point de vue) de lui faire ce genre de « choses ». Non mais vraiment, pincer les joues de Kang Dae et se foutre ouvertement de sa gueule relevait du suicide. Mais il fallait dire que le gamin lui plaisait bien. Non franchement, il connaissait très peu de personne devenant aussi « amicale » avec lui, et en aussi peu de temps. Surtout après les avoir agressé. Considérant le mouchoir blanc tendu que l’homme chat lui tendait, il le lui prit et marmonna un merci presque inaudible. Il fourra vite le morceau de tissus dans sa poche. Ce gamin venait de lécher son sang. Et d’une manière qui lui avait donné des frissons. Et ce n’était pas peu dire de la part du Jaguar qui avait connu moult et moult filles et garçons plus torrides les uns que les autres et qui n’avait pas réussit à lui soutirer ne serait-ce qu’un gémissement. Toussotant, mal à l’aise, il tenta vite de changer le sujet de ses pensées en entamant une conversation avec l’autre.

« T’es en deuxième année c’est ça ? »

Bon okay Kang Dae, il y avait de meilleures manières d’entamer des conversations. Et NON, pas ce genre de manières ! D’ailleurs, ce à quoi il pensait ne ressemblait pas, de près ou de loin, à une conversation. Une conversation très charnelle alors ? Et bien, voilà qu’il débattait avec lui-même. Peut-être que sa transformation précipitée lui avait déréglé le cerveau ? Il penserait à passer voir l’infirmière tout à l’heure. Bien qu’il doute qu’elle soit très heureuse de le voir, surtout pour une raison aussi stupide qu’un monologue intérieur sur un petit blond indubitablement sexy. D’ailleurs en parlant d’infirmerie.

« Ton dos ? »

Oui bon, il devrait peut-être commencer par faire une phrase correcte : Sujet, verbe, complément. Bon sang, et dire qu’il s’était souvenu de ses cours de primaire ! Peut-être ne dormait-il pas encore en cours à cet âge là ? Sûrement que non, sa forme féline ne s’était encore jamais manifestée. Parce que oui, c’était à cause de son coté jaguar qu’il s’endormait n’importe où et n’importe quand. Ça lui faisait penser au documentaire animalier que sa mère se passait en boucle. Non mais franchement. L’action là dedans ? Il n’y en avait aucune. Même durant la chasse. Le jaguar comptait sur l’effet de surprise mais dès qu’il s’agissait de courir après la proie, plus personne n’était là. Le reste du documentaire se concentrait sur le félin en train de pioncer sur la berge d’un fleuve quelconque. Et bien voilà, la vie passionnante de Kang Dae en détail. Pas étonnant qu’il se fasse des monologues intérieur, sa mère s’était basé sur la vie du jaguar pour élever son gosse. Se rendant finalement compte que ce paragraphe de pensées inutiles, était, justement, inutile, il continua sa presque phrase.

« Je veux dire, tu as besoin d’aller à l’infirmerie pour ton dos ? Je t’ai fait mal n’est-ce pas ? »

Et oui, encore. Peut-être n’arriverait-il jamais à contrôler sa putain de force ?
fiche par century sex.


Spoiler:
 


Dernière édition par Choi Kang Dae le Lun 12 Nov - 21:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jung Liän
POINTS : 0
ÉLÉMENT : Foudre
SITUATION : Amoureux ... ?
Homme-Chat

ANIMIAN CARD
BAGUETTE MAGIQUE : Bois de Guayacan Real, 22cm, sang de sirène.
INVENTAIRE :

MessageSujet: Re: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   Mer 7 Nov - 22:23

&&
Nice to meet you ... I suppose ?


      Kang Dae - « -’aut pas poucher non plus gamin ! Et pouis, on che demande qui a le pluche de chanche de che ‘faire bobo’ ichi ! »


    Le rire de la blondie vibra dans l’air. Entre le sourire du brun, sa prononciation et sa position, le tout était bien trop comique pour pouvoir se retenir. Le voyant se débarrasser de sa prise et sa masser les joues, il se calma lentement, se disant qu’il avait peut-être un peu trop serré pour une simple blague. Tant pis, il n’en avait pas fait exprès après tout. Cependant, l’homme-chat remarqua son changement de comportement après lui avoir rendu son mouchoir. Il ne comprend absolument pas ce qui se passait. Est-ce qu’il avait fait quelque chose de mal ? Il n’en avait pas l’impression. Après tout son vis-à-vis n’avait pas perdu le sourire quand il l’avait charrié, alors pourquoi maintenant ? C’était étrange. Bien trop pour que la blondie n’essaie de se prendre la tête pour comprendre.

      Kang Dae - « T’es en deuxième année c’est ça ? »


    Question inutile. Ni l’un ni l’autre ne connaissait le nom de leur interlocuteur respectif, alors son année ... Plus il y réfléchissait et plus le brun lui rappelait le tout premier homme qu’il avait aimé. C’était un grand châtain qui souriait très rarement en public. Un garçon renfermé qui semblait extrêmement froid, lointain et qui semblait n’être touché par rien aux premiers abords. Et puis quand on commençait à le connaître, à creuser plus profondément que ce qu’il laissait apparaître aux autres, c’était une créature tout à fait adorable, qui ne demandait qu’a aimé et à être aimé, qu’a être pris dans les bras de quelqu’un et a rêver avec une autre personne que lui-même. C’était peut-être idiot, mais le premier flash violent que Liän avait eu puis cette image souriante du brun le lui rappelait énormément. Et puis leur physique aussi. Tous deux grands, tout deux beaux. Un sourire quelque peu nostalgique accroché aux lèvres, il essaya de penser à autre chose, sachant que si ça continuais il penserait à leur séparation. La pire de sa vie, très certainement, suite à un déménagement très loin. Malgré sa fierté d’homme et tout le blabla, il en avait pleuré jour et nuit pendant un certain temps. Puis il s’était fait une raison, n’ayant ‘autre choix. Peu importe maintenant, il était passé à autre chose. Se remettant les idées en place, il le fixa puis lui répondis.

      Liän - « En deuxième année. Mais qu’est-ce qu’on s’en fou … »


    Il allait lui demander son nom avant d’être interrompu par une question. Enfin quelque chose qui y ressemblait. Deux mots, deux petits mots pas réellement explicites. Un pronom possessif et un nom commun. Youpi. Quelque fois, la blondie se vantait d’être le type le plus incompréhensible de la planète. Visiblement, il avait tort. Il avait trouvé bien plus fort que lui. Que se soit physiquement et … Incompréhensiblement. Comme quoi il n’était pas le seul à mériter une médaille récompensant sa connerie.

      Kang Dae - « Je veux dire, tu as besoin d’aller à l’infirmerie pour ton dos ? Je t’ai fait mal n’est-ce pas ? »


    Il n’y avait pas réellement songé. Il faut dire qu’il n’avait pas beaucoup bougé non plus. Touchant le bas de son dos, il eu une grimace. Effectivement, un passage à l’infirmerie serait éventuellement à prévoir mais ça n’avait rien d’urgent. Ce n’était qu’une légère blessure qui tournerait, au plus, a un bel hématome. Une serviette chaude suffirait à calmer la douleur. Pourtant … Il réprima – certes avec difficulté, mais avec succès – un sourire de satisfaction. Une idée lui avait traversé l’esprit. Et une idée qui lui plaisait énormément. Après lui avoir fait mal, le brun devait s’en vouloir, non ? Alors … Feintant un pas en avant, il se laissa tomber en avant, à quatre pattes contre le sol, comme si sa colonne ne le portait plus. C’est que le gamin était un très, très bon acteur.

      Liän - « Hm … Y’a peut-être besoin, oui … »


    Se mordant la lèvre pour ne pas sourire et faisant passer ce geste pour un symptôme de la douleur, il se releva – difficilement – et tendis les bras vers lui, une moue douloureuse greffée sur le visage.

      Liän – « Porte moi jusque là-bas … S’il te plait. »


[MEP & correction au prochain épisode. 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nice to meet you ... I suppose ? ft Jung Liän

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» So, nice to meet you finally. -Cudy&Julian-
» [Drake/Enora/Lust] Hi, nice to meet you! :D
» Hi i'm rompy, nice to meet you
» Coiffure pour femme (voir photo jointe)
» Nice to meet you, boy. ♦ Aaron C.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANIMA ::  :: PREMIER ÉTAGE ET DEUXIÈME ÉTAGE-